Benoît Costil : "Je ne souhaite vraiment pas qu’un des trois gardiens se blesse"

Benoît Costil : "Je ne souhaite vraiment pas qu’un des trois gardiens se blesse"

Le - Interview - Par

Questionné par Eurosport, le gardien des Girondins, Benoît Costil, a aussi dû répondre à des questions sur l’Équipe de France. Comptant 1 sélection en Bleu, l'ancien rennais (30 ans) a longtemps été convoqué comme numéro 3, mais il est dernièrement passé numéro 4 dans la hiérarchie de Didier Deschamps et... accepte ce choix avec philosophie.


"J’aurais pu partir à l'étranger. C’était même une hypothèse assez sérieuse. L’Italie, l’Espagne, étaient deux destinations qui me tentaient. Et puis, j’ai eu ce contact avec Bordeaux. Le projet proposé par Jocelyn Gourvennec m’avait plu. J’ai fait un choix sportif. Je pensais aussi à l’Équipe de France, à un an de la Coupe du monde. En restant en Ligue 1, un championnat que je connais très bien, j’avais plus de certitudes. Mais pas de garanties.


https://www.girondins33.com/storage/breves/1518174256_breve.jpg

Cette hiérarchie-là, je la respecte. Et elle est logique : ces trois excellents gardiens (Hugo Lloris de Tottenham, Steve Mandanda de Marseille et Alphonse Areola de Paris) évoluent dans trois grands clubs. Si je suis sélectionneur, je fais le même choix ! Moi, je travaille avec mon club, en essayant d’être le plus performant possible. Et si on fait appel à moi, je répondrai présent. Le sélectionneur communiquera sa liste des vingt-trois au mois de juin prochain. Je serai peut-être réserviste ! Car je ne souhaite vraiment pas qu’un des trois gardiens se blesse. Ce sont des gens que j’apprécie, que j’ai appris à connaître depuis trois ans et demi que je fréquente la sélection. Je suis très heureux d’avoir été plusieurs fois convoqué et puis d’avoir connu ma première sélection contre la Côte d’Ivoire à Lens (0-0, le 16 novembre 2016)."


Benoît Costil : "Je ne souhaite vraiment pas qu’un des trois gardiens se blesse"

Getty Images

En continu