Benoît Costil : "Au moins on a une philosophie, mais on devra cravacher"

Benoît Costil : "Au moins on a une philosophie, mais on devra cravacher"

Le - Réactions - Par

Battu à trois reprises ce dimanche soir au stade Vélodrome de Marseille (3-1, J17 de L1), le gardien et capitaine bordelais, Benoît Costil, a livré sa première réaction d'après défaite, au micro de beIN Sports :

"On avait vraiment fait de belles choses en première période : tactiquement, on était en place. Avec le ballon, c'était intéressant aussi... Il y a eu quelques pertes de balle mais on était bien. Et puis en deuxième mi-temps... On a gardé notre philosophie, on a essayé de jouer, de repartir de derrière... aujourd'hui on a été sanctionné comme ça mais au moins on a une philosophie. On ne pourra pas nous reprocher d'avoir essayé de jouer. On pourra nous reprocher la justesse technique, des mauvaises passes... Les gens veulent qu'on joue et on a joué, mais on a perdu. C'est comme ça. (...) C'est difficile : on leur permet de revenir dans le match, on leur permet de passer devant. On prend un bon coup de massue. L'adversaire, lui, est regonflé à bloc et tout a changé à ce moment-là. C'est comme ça. On va continuer à travailler, à batailler. De toute façon on va devoir cravacher toute la saison, ce n'est pas une surprise."

Retranscription faite par nos soins

Benoît Costil : "Au moins on a une philosophie, mais on devra cravacher"

Contenu sponsorisé

En continu