Battiston : "A Turin, on a peut-être trop respecté la Juve"

Battiston : "A Turin, on a peut-être trop respecté la Juve"

Le - Interview - Par

Il y a 30 ans, jour pour jour, les Girondins de Bordeaux disputaient leur première (et unique) demi-finale de Coupe des Clubs Champions (aujourd'hui Ligue des Champions), s'inclinant 0-3 à Turin face à la Juventus, avant de l'emporter 2-0 au retour à Lescure et de manquer de peu la qualification pour la finale face à Liverpool... Qui sera de triste mémoire au stade du Heysel de Bruxelles.

Pour Girondins.com, l'ancien défenseur central du FCGB, aujourd'hui coach de la réserve et directeur du centre de formation, Patrick Battiston se souvient de cet évènement.

« Quand on a eu la Juve au tirage au sort, tout le monde s'est dit : c'est un gros tirage, une équipe trop solide. (...) Je pense qu'il y avait un manque de vécu dans le groupe. Même si on avait éliminé Bilbao (3-2, 0-0) en faisant front au Pays Basque, à San Mames, lors d'un match épique largement troublé par des histoires d'extraditions de gens de l'ETA, Bucarest (après prolongations) et Dniepropetrovsk (aux tirs au but) on s'est dit : la Juve, c'est autre chose. On s'est peut-être un peu trompé. Il y a du respect à avoir mais il ne faut pas se dire que c'est insurmontable. Puis il y a l'histoire du terrain arrosé après l'échauffement : on n'avait pas les bons crampons, le piège. C'est ce que l'on appelle l'expérience. A Turin, on a peut-être trop respecté la Juve par rapport à son passé et pas cru assez en nos qualités. On est tombé sur une équipe bien organisée et préparée. On ne l'a pas abordée comme on aurait dû, avec toutes les armes comme la fraîcheur. »

La feuille de match :

Juventus Turin – FC Girondins de Bordeaux : 3-0
Stadio Olimpico – 10.04.1985 – 65 300 spectateurs
Arbitre : M. Galler.
Buts – Juventus : Boniek (29’), Briaschi (68’) et Platini (71’).

Juventus Turin : Bodini – Favero, Scirea, Caricola, Cabrini – Tardelli, Bonini, Platini, Briaschi – Boniek, Rossi.
FC Girondins de Bordeaux : Dropsy – Rohr, Battiston, Specht, Tusseau – Tigana, Giresse, Girard (Thouvenel, 32’), Chalana – Müller, Lacombe.

Battiston : "A Turin, on a peut-être trop respecté la Juve"

Contenu sponsorisé

En continu