Avant la crise sanitaire, la FIFA préparait une réforme limitant les prêts

Avant la crise sanitaire, la FIFA préparait une réforme limitant les prêts

Le - Mercato - Par

Fin février, avant la grosse crise sanitaire actuelle qui bloque le monde entier (maudit coronavirus !) et notamment notre petit football français, relégué au second plan (voire bien plus), la FIFA avait commencé à réfléchir pour réformer le marché des transferts en limitant notamment les prêts, tout en voulant créer un fonds pour financer en partie les indemnités de formation via le prélèvement d'un pourcent supplémentaire sur les montants des transferts.

La limitation des prêts concernerait les joueurs âgés de 22 ans et plus. La nouvelle réglementation, qui devait être soumise à l’approbation de la commission du statut du joueur et du Conseil de la FIFA à partir de juillet 2020, stipulera que les prêts entrants et sortants seront limités à huit puis à six, avec une période de transition à partir de la saison prochaine et une mise en oeuvre pour 2022-23. Aussi, la mise en place d'un maximum de trois prêts entrants et trois prêts sortants entre les deux mêmes clubs était étudiée.

Notons quand même que la crise sanitaire du Covid-19 remettra probablement en cause, au moins, la première date d'application de ces nouvelles donnes, qui devaient encore être validées en interne par la FIFA.

Actuellement, au club des FC Girondins de Bordeaux, Over Mandanda (21 ans), Paul Bernardoni (22 ans), Raoul Bellanova (19 ans), Thomas Carrique (21 ans), Alexandre Lauray (22 ans), Yassine Benrahou (21 ans), Ibrahim Diarra (21 ans), Alexandre Mendy (26 ans), Michaël Nilor (21 ans) et Aaron Boupendza (23 ans) sont prêtés à d'autres clubs, tandis que Youssef Aït Bennasser (23 ans) et Naoufel Khacef (22 ans) sont en prêt chez les Marine et Blanc. 12 joueurs au total, dont 6 de moins de 22 ans.

Avant la crise sanitaire, la FIFA préparait une réforme limitant les prêts

Contenu sponsorisé

En continu