Andreas Cornelius : "Le jeu de tête n'est pas ma seule arme, mais c'est une des mes armes"

Andreas Cornelius : "Le jeu de tête n'est pas ma seule arme, mais c'est une des mes armes"

Le - Réactions - Par

Destiné à être le numéro 9 et le "target man" du collectif girondin, au moins pour la saison 2018-2019 (prêté avec OA par l'Atalanta Bergame), l'attaquant international danois de 25 ans, Andreas Cornelius, assume ce rôle et sait très bien que son gabarit (1m93, 82 kilos) et son style de jeu lui donnent un profil sur lequel il sera attendu :

"Je sais que Bordeaux est un grand club, une grande opportunité pour moi, le groupe est très bon, comme l'ambiance, et mon compatriote Lukas Lerager ne m'a dit que du bien du club et de la ville. Tout est bon pour évoluer positivement ici. Le fait que le club ait terminé 6ème de Ligue et se soit qualifié en poule de l'Europa League est un signe de qualité, donc bien sûr que cela a compté dans ma venue. Un objectif de buts ? Non, je ne donne pas de nombre, car c'est toujours difficile de le faire. Mais je suis un attaquant, donc je dois marquer, c'est très important pour moi, pour mon poste. Alors je ferai de mon mieux pour marquer au maximum, supporter cette pression.

Mon gabarit ? Oui, je suis grand et puissant, mais je crois que mes stats montrent que j'ai plus ou moins marqué autant de buts avec ma tête qu'avec mes pieds, un peu moins de la moitié je crois... Donc le jeu de tête n'est pas ma seule arme, mais c'est une des mes armes, oui. J'aime ça, les centres, reprendre les ballons dans les airs, face au but. Maintenant, j'ai hâte de commencer, d'être sur le terrain, d'aider cette bonne équipe, de marquer pour elle. Je dois prouver des choses, je suis prêt, je vais travailler dur aux entraînements et ma priorité sera de bien m'intégrer humainement pour travailler au mieux."

Andreas Cornelius : "Le jeu de tête n'est pas ma seule arme, mais c'est une des mes armes"

Contenu sponsorisé

En continu