Albert Lottin : "Les coaches me parlent, ma mère aussi, mais le problème c’est moi"

Albert Lottin : "Les coaches me parlent, ma mère aussi, mais le problème c’est moi"

Le - Interview - Par

Venant de fêter la signature de son premier contrat professionnel avec les Girondins de Bordeaux et sa première convocation en Équipe de France de jeunes, le tout jeune (17 ans) milieu de terrain Albert Lottin, raconte à SUD OUEST comment il en est arrivé là. Et son parcours n'a pas été linéaire...

« J’ai fait beaucoup de bêtises, et pas des petites. J’avais 13 ou 14 ans, je n’étais pas habitué aux règles de vie d’un centre, à l’exigence qu’on attend de nous… (...) Ma maman m’a beaucoup aidé. Il lui a fallu du temps pour me faire comprendre. Je suis passé près. J’ai été renvoyé un an et demi. Puis je suis revenu, à 15 ans, j’avais pris conscience de ce que je voulais vraiment. Ça m’a servi de leçon.

(...) Les coaches me parlent, ma mère aussi (NDLR : elle est seule pour élever ses trois enfants), mais le problème c’est moi. Sur le terrain, je ne suis pas un titulaire, c’est mon objectif de le devenir. Par exemple, je manque de cardio, je m’économise, sans m’en rendre compte. Mais il faut que je trouve de la régularité, en match comme à l’entraînement. »

Albert Lottin : "Les coaches me parlent, ma mère aussi, mais le problème c’est moi"

En continu