Alain Giresse : "Ça s’est institué comme quelque chose à défendre"

Alain Giresse : "Ça s’est institué comme quelque chose à défendre"

Le - Anciens - Par

Ex légende des Girondins de Bordeaux, son club de formation, d'origine et de cœur, Alain Giresse avait pourtant fait acte de 'trahison' en 1986 (mais il s'est repenti depuis) en signant à... Marseille. Faisant donc partie des (nombreux) joueurs à avoir porté les deux maillots ; Marine et Blanc ET Ciel et Blanc ; 'Gigi' se livre sur cette rivalité qu'il connait plus que très bien.


Propos complets à lire sur le site de France Bleu


"Si je regrette d'avoir été sur le terrain en 1977, pour la dernière défaite des Girondins à domicile contre Marseille ? Non, c’est le destin, c’est l’histoire, on n'y peut rien. J’ai joué ce match, mais bon… Je me suis bien rattrapé par la suite (rire). (...) Mais je n'imaginais certainement pas que 40 ans après il y aurait cette invincibilité. Après, il faut dire qu’il y a eu certaines périodes où Marseille était en seconde division. Il ne faut pas s’imaginer qu’il y a eu 40 Bordeaux-Marseille depuis 1977 (il y en a eu 32, NDLR).


Et pourtant, même quand Bordeaux était en difficulté, l’équipe se débrouillait pour ne pas perdreEt puis ça s’est institué comme quelque chose à défendre. A tout match, au-delà de l’importance sportive, vient se greffer un lien avec les péripéties de l’Histoire. Et les Bordeaux-Marseille sont devenus ceux de l’invincibilité tous les ans, bien au-delà des trois points." 


Alain Giresse : "Ça s’est institué comme quelque chose à défendre"

En continu