Un "grand ménage" cet été ?

Un "grand ménage" cet été ?

On l'attendait depuis plusieurs années, il aura vraisemblablement lieu cet été. Comme l'avait annoncé Nicolas de Tavernost, le patron d'M6, propriétaire du club, au printemps il y aura bel et bien « des changements significatifs dans l’équipe la saison prochaine ».

Répondant à une double logique de relance sportive et de contrôle de la masse salariale du club pour assainir les finances, les départs de Lamine Sané (West Ham ?) de Ludovic Obraniak (Russie ?) ou encore de Jaroslav Plasil (qui aurait chargé son agent de lui trouver un nouveau club) et même de Benoît Trémoulinas (qui plaît toujours en Bundesliga et en Serie A) pourraient délester le club de quelques gros salaires et lui rapporter un beau magot. Permettant de compenser les pertes sportives de ces joueurs... D'autant plus qu'à un an de la fin de leur contrat, des éléments comme David Bellion, Fahid Ben Khalfallah, Vujadin Savic (prêté à Dresde et à qui il reste 2 ans de contrat) ou Matthieu Chalmé (qui n'est que prêté à Ajaccio) pourraient eux aussi être poussés vers la sortie. Imitant les cas Florian Marange et Evan Chevalier dont les contrats ne seront pas renouvelés.

C'est donc une "coupe franche" qui devrait avoir lieu dans l'effectif pléthorique (30 joueurs sous contrat) des Girondins. Et ce malgré les temporisations coutumières de Jean-Louis Triaud :

« La seule chose dont on est sûr, c’est que comme beaucoup de clubs, nous ne pouvons pas continuer de fonctionner sur le même train de vie. Pour le reste, celui qui peut dire en mai quelle sera la composition du groupe à la reprise du championnat le 8 août raconte des histoires. On ne sait pas si Pierre, Paul ou Jacques sera sollicité et si la proposition sera suffisamment cohérente pour qu’on y réfléchisse. Des joueurs ont peu joué, cela peut être mon rôle de leur dire qu’ils ont peu de chance de jouer davantage à l’avenir mais il ne faut pas croire qu’on est maître de notre effectif : un joueur sous contrat, s’il ne trouve rien, il reste ».

Et si elle était là, la vraie raison de la prolongation signée en janvier dernier par Francis Gillot comme entraîneur des Girondins ? Car c'est probablement un nouveau Bordeaux qui va voir le jour entre juin et août !

En continu