Trésor : "Ne pas s'attarder sur ce qu'il se passe à Saint-Etienne"

Trésor : "Ne pas s'attarder sur ce qu'il se passe à Saint-Etienne"
Le site officiel du FCGB donne la parole à... Marius Trésor pour évoquer la rencontre du weekend, capitale, contre l'AS Saint-Etienne. Le "sacré Marius" estime que Bordeaux ne doit pas trop compter sur l'adversaire pour faillir et que le FCGB doit donc gagner le match tout seul, en espérant un nul entre Monaco et Montpellier dans l'autre match de la journée entre candidats au top 5.

"Tous les matches sont importants mais, en cas de victoire à domicile, Bordeaux se rapprocherait encore un peu plus de cette 4ème place. Nous pourrions revenir à un point de Saint-Étienne. Dans le même temps, Monaco reçoit Montpellier. C’est un match très intéressant pour nous car, avec un petit match nul, on se retrouverait dans un match à quatre équipes luttant pour la 4ème place. C’est dire l’importance de cette rencontre contre Saint-Étienne. (...) Il ne faut pas s’attarder sur ce qu’il se passe à Saint-Étienne. Nous avons eu également notre lot de pépins. Cheick Diabaté, notre meilleur buteur, est absent jusqu’à la fin de la saison. Comme eux, certains de nos joueurs sont partis à la CAN. Les nôtres sont déjà revenus et ils sont en pleine forme puisqu’ils ont tous participé au match à Evian. Saint-Étienne ne tardera pas à récupérer ses joueurs. Les passages à vide, toutes les équipes connaissent cela. A nous d’en profiter pour se retrouver coude à coude avec Saint-Etienne et peut-être Monaco et Montpellier. Il faut s’occuper de nous, pas des Stéphanois.

(...) A Evian, Bordeaux a eu le monopole du ballon. A mon sens, cette équipe de l’ETG aurait dû se montrer plus costaude car elle joue sa survie en Ligue 1. Ils ont eu une opportunité en première mi-temps et deux grosses frappes dans le deuxième acte. Pour une équipe qui veut se sauver, il manque un petit quelque chose. Tant mieux pour Bordeaux qui a su en profiter mais l’équipe n’a pas fait le match du siècle non plus. Les garçons ont eu l’opportunité d’ouvrir le score sur une belle frappe de Wahbi. Ensuite, il y a eu une grosse gestion du résultat de la part des Girondins."

En continu