Sagnol hausse le ton vis à vis de ses joueurs

Sagnol hausse le ton vis à vis de ses joueurs
Lors de sa conférence de presse d'avant Evian - Bordeaux (vidéo en fin de brève), Willy Sagnol a rapidement indiqué ce qu'il attendait de ses joueurs, désormais mis en concurrence avec les retours des blessés, des joueurs partis jouer la CAN et les deux recrues, et les sanctions sportives qu'il prendrait par rapport à ceux qui le décevraient dans les prochaines semaines.

« Ce n’est pas un nouveau championnat qui commence, mais on arrive dans une situation différente car à part nos blessés de longue date on récupère tout le monde. Jaro Plasil est suspendu, Julien Faubert blessé mais on rentre dans des proportions normales en termes d’effectif. Il y a plus de choix. C’est plus compliqué de décider que quand il y a la problématique des blessés, des absents, mais c’est là que c’est le plus intéressant. Les garçons le savent, on en a encore parlé en début de semaine, mais tous les joueurs sont maintenant dans un rapport de concurrence. Ça redonne un coup de boost, un petit coup de fouet car on a été impacté par les mésaventures de ces dernières semaines. On peut aussi désormais resserrer le groupe, avec moins de jeunes de la réserve, pour créer une saine émulation. La semaine de travail a été très très bonne d’ailleurs. (…) On n’a plus que le championnat maintenant, donc si on a plus de blessés, forcément, la rotation sera moindre. Pour les automatismes, c’est bien, surtout que jusqu’à présent, avec les blessures, on a pas beaucoup d’automatismes dans certains secteurs de jeu.

(…) Pour gérer la concurrence, je fais simplement appel au professionnalisme des joueurs. On est un groupe, on a commencé une saison tous ensemble, avec des objectifs qui sont toujours réalisables pour certains. Si un joueur commence à faire banquette un ou deux match(es), qu’on sent qu’il fait la gueule et qu’on le perd, je n’aurais plus aucun scrupule à lui demander d’aller voir à l’étage inférieur. On est aujourd’hui dans une position où on doit vite avoir des résultats, où le groupe doit donner des choses, tous les jours, à l’entraînement et en match. Ceux qui tireront le groupe vers le bas avec leur comportement iront voir en bas comment ça se passe. On n’est pas du tout dans une opération commando, ça c’est juste sur quelques matches quand on est 18ème au classement… On doit juste retranscrire au niveau comptable les bonnes choses qu’on fait sur le terrain : à Bastia et lors des deuxièmes périodes contre Paris et l'En Avant Guingamp. »

En continu