David Guion : "En Ligue 2, il faut se remettre en cause à chaque week-end"

David Guion : "En Ligue 2, il faut se remettre en cause à chaque week-end"

Peu inspiré dans ses choix de groupe et surtout de feuille de match*, David Guion est revenu sur sa défaite contre Auxerre de Christophe Pélissier :

Sur la 1ere mi-temps, on a été dominé techniquement avec beaucoup de corners. On n'arrivait pas à conserver le ballon et on était en difficultés sur nos pertes de balles. Sur notre première occasion, on a la possibilité d'ouvrir le score avec ce super but. On savait qu'on pouvait faire mal à cette défense auxerroise. On a très mal géré notre ouverture de score. On aurait du conserver le ballon, faire preuve de plus de maîtrise. Malheureusement, ils trouvent les filets sur l'un de leurs nombreux corners. Là encore dans la gestion on n'a pas été bons et on ce prend ce nouveau but rapidement sur une perte de balle. En 2e période, en terme d'agressivité et sur les transitions, on a été en difficultés. On avait identifié cela chez eux, on savait qu'ils étaient bons dans ce domaine à l'extérieur. Il fallait bien récupérer les ballons et ne pas les donner trop facilement. À 1-4, on était en grosses difficultés mais j'ai vu un groupe qui a régi avec ses entrants. On a vu un groupe qui ne lâchait pas, qui s'est créé des occasions, on a la balle de 2-3 avec le poteau de Vipotnik. C'est un moment difficile de prendre un tel score à la maison mais les joueurs ont fait preuve de solidarité. On peut encore déplorer le manque de réalisme offensif qu'on a eu.

L'entraîneur bordelais a dressé un rapide bilan de ce début de saison où les Girondins sont déjà en retard sur leurs objectifs :

Sur les 5 premiers matchs, on savait que celui-ci était important et on est tombés face à une très belle équipe d'Auxerre. On est irrégulier à l'image des 3 clean-sheets consécutifs et d"un seul coup d'en prendre 4. On se doit de rectifier cela. Il faut retrouver de la solidité et être capable de se créer autant de situations comme on a pu le faire aujourd'hui. [...] On a l'impression, oui, que nos recrues sont encore en apprentissage et on a vu que quand Aliou et Alberth sont entrés, cela nous a apportés de la maturité, de la profondeur. Individuellement, on attend mieux de tout le monde mais du collectif aussi. Il y a des joueurs qui peuvent apporter d'avantage aujourd'hui. Ce n'est pas parce qu'on sort d'une bonne saison que celle-ci va se répéter. En Ligue 2, il faut se remettre en cause à chaque week-end.

Questionné sur les Guion démission ! qui sont tombés des tribunes, l'entraîneur bordelais ne n'est pas montré étonné :

C'est normal que les supporters soient en colère après un tel score à la maison. Les joueurs étaient aussi en colère. On n'était pas content non plus mais on a aussi vu la réaction des joueurs en fin de match. l'état d'esprit des joueurs n'est pas à remettre en cause. On gagne ensemble mais on perd aussi ensemble et on va résoudre nos problème collectivement.

*Je n'avais que 6 places sur le banc. Je voulais un banc offensif avec deux attaquants notamment. Vu que Vital pouvait peut-être ne pas faire les 90 minutes, je devais aussi mettre un latéral. Il me restait alors un milieu. Ce n'était pas par rapport à Issouf et Yohan, c'était purement tactique.

Retranscription faite par nos soins

En continu