4ème but pour Gourcuff, mais polémique autour de sa situation...

4ème but pour Gourcuff, mais polémique autour de sa situation...

Le - Anciens - Par

Auteur d'un superbe coup franc direct face à Nice en août 2013 lors de la première journée du championnat (vidéo ci dessous), Yoann Gourcuff (27 ans) avait aussi marqué un but de toute beauté face à Reims en Coupe de la ligue... Et a encore marqué hier face à Sochaux (2-0 pour l'OL) pour le compte de la 20ème journée de Ligue 1.

L'ex des Girondins, qui a été blessé en début de saison, en est désormais à 4 buts et à 7 passes décisives en 19 matches joués toutes compétitions confondues en 2013/2014. Sportivement, tout va beaucoup mieux pour lui après des années de galères. Mais, en coulisses, l'imbroglio autour de sa non prolongation nuance le tableau... D'autant plus que Jean-Michel Aulas, le président des Gones, a affirmé il y a quelques jours sur RMC, que, du fait de la volonté du N°8 lyonnais de ne pas prolonger, un départ était possible :


« J’aurais eu tendance à imaginer qu’il joue plus, eu égard au statut qu’il a. Sur le plan du positionnement médiatique, il aurait eu grand intérêt à accepter une prolongation, pour éviter la pression mais il a dit non. Et je le regrette. Je continue à l’admirer. Il ne m’étonnerait d’ailleurs pas qu’il nous fasse une deuxième partie de saison signifiante. C’est quand même une déception. Mais je respecte les grands joueurs et Yoann fait partie des grands joueurs (…) Si Gourcuff fait comme Gomis et part libre, ce serait une déception car c’est un investissement lourd. Mais Yoann fait partie des joueurs avec qui on est prêt à discuter pour le mercato d’hiver. Pour lui, je peux vous dire qu’il y a des discussions avec des clubs de très haut niveau. Mais il n'y a pas encore d’offres concrètes qui sont arrivées ».


Le président de l'OL en a même remis une couche jeudi, dans un entretien accordé à Mercato365, ou encore ce dimanche pour Le Parisien :


« On lui a proposé une prolongation pour revenir à un coût cohérent. Ce dont il souffre, c’est d’être un peu anormal, au regard de son transfert, de ses performances et de sa rémunération. On en était proches, mais on n’y est pas parvenu pour l’instant. Si on reste dans le même schéma sur l’année et demie de contrat qu’il lui reste, c’est une mauvaise affaire pour l’OL. La situation n’est ni favorable au club, qui est pénalisé, ni à Yoann Gourcuff ».


Mais l'avocat de Gourcuff, Maitre Didier Poulmaire, a fait savoir, toujours dans "Le Parisien", que son client ne souhaitait pas quitter l'ex capitale des Gaules d'ici fin janvier et y finir la saison...


« Une prolongation de contrat ne saurait se résumer à une opération juridico-comptable. Les choix de carrière de Yoann ont toujours été guidés par une logique sportive et pas financière. Son contrat actuel est le fruit d’une négociation entre des professionnels avisés. Il est essentiel que l’OL témoigne de toute sa confiance à Yoann. C’est le bilan sportif qui sera la clef de voûte de toute discussion sur l’avenir ».


Paradoxalement, c'est donc au moment où il retrouve de sa superbe sur le plan sportif, que le cas Gourcuff (dont le salaire de près de 500 000 euros par mois plombe grandement les finances lyonnaises, privées des revenus de la Ligue des Champions) devient de plus en plus épineux.


Rappelons que le Breton, sous contrat jusqu'à fin juin 2015 avec l'Olympique Lyonnais, possède une clause dans son contrat qui stipule que Bordeaux touchera 20% (plafonné à 4 millions d'euros) de la somme d'un éventuel transfert du joueur. En plus des 22 millions, déjà touchés (en 3 fois) sur sa vente à Lyon, réalisée il y a 3 ans et demi, déjà.


4ème but pour Gourcuff, mais polémique autour de sa situation...

Contenu sponsorisé

En continu