La police de Guernesey n'a toujours pas retrouvé la trace de l'avion où Emiliano Sala a embarqué hier

La police de Guernesey n'a toujours pas retrouvé la trace de l'avion où Emiliano Sala a embarqué hier

Aux dernières nouvelles, malheureusement, les espoirs s'amenuisent encore de retrouver l'avion disparu des radars hier soir et surtout les trois personnes à bord dont Emiliano Sala. Voilà ce que relaye RMC :

"La police de Guernesey vient de faire un nouveau point en expliquant n'avoir toujours pas retrouvé la trace de l'avion. Près de dix-sept heures après sa disparition des radars. Alors que la mer était relativement calme ce matin au large des îles anglo-normandes, le temps est en train de se gâter. La visibilité se dégrade sur place, expliquent les autorités locales, ce qui complique le travail de recherche. La police de Guernesey explique que les recherches vont se poursuivre tout au long de l'après-midi. Une décision sera prise au coucher du soleil pour savoir si elles continueront cette nuit."

A Bordeaux, son premier club pro, à Nantes, son ex club, et à Cardiff, qui venait de le recruter, les messages de tristesse et hommages pleuvent déjà. Les supporters des Canaris, via l'association "à la nantaise", prévoient ainsi un rassemblement, à 18H30, pour penser à leur ancien buteur. Du côté du club britannique, un communiqué a été posté pour indiquer que la décision d’annuler l’entraînement prévu ce matin a été prise et que "les pensées de l’équipe, du personnel de direction et de tout le club vont vers Emiliano et le pilote (une troisième personne était également présente dans l’avion, ndlr), mais nous continuons tous à prier pour des nouvelles positives".

Contacté par 'La Voix du Nord', l'entraîneur du FC Nantes, Vahid Halilhodzic, a avoué : "On est dans l’attente mais on ne se fait pas beaucoup d’illusions. On s’attend au pire".

L'attaquant argentin révélé au Proyecto Crecer, la filiale du FGCB en Amérique du Sud, a(vait... ?) 28 ans.

En continu