"Sans Jean Tigana l’équilibre d’équipe n’est pas le même"

"Sans Jean Tigana l’équilibre d’équipe n’est pas le même"

Marius Trésor avant-hier, puis Alain Giresse hier ; et Jean Tigana aujourd'hui !


Un autre ancien très grand joueur de l'histoire des Girondins de Bordeaux dans les années 80 est donc mis à l'honneur sur le site officiel du club, dans un très bon portait à lire ICI en intégralité.


Extraits :


"Vif, élégant et efficace dans ses enchaînements, étalant par ailleurs une belle panoplie technique, le natif de Bamako (Mali), qui a débuté en France dans les quartiers de Marseille, est un monstre de la récupération. Ou du ratissage de ballon, s’entend. À Lescure, il s’épanouit et donne la pleine mesure de son talent. Son sens du collectif, sa relance courte, ses accélérations soudaines, et son profil atypique de combattant acharné – en dépit de quelques carences dans le jeu – confèrent une sérieuse plus-value à un collectif déjà fourni en joueurs de classe internationale. Les Thouvenel, Rohr, Bracci, Trésor, Girard, Giresse, Lacombe, Gemmrich ou Soler, notamment, lui permettent d’élever son niveau de performance. Et vice-versa. Car sans lui, l’équilibre d’équipe n’est pas le même.


« Au départ, c’est un garçon qui récupérait énormément de ballons mais qui, peut-être un peu dans la précipitation, en redonnait un certain nombre à l’adversaire, se souvient Marius Trésor. Et, finalement, à force de travail, il a commencé à être beaucoup plus précis dans ses transmissions de balle. C’était un travailleur infatigable qui faisait le boulot, comme l’on dit maintenant de ‘‘box to box’’ (soit d’une surface de réparation à l’autre, NDLR)…C’est le joueur qui pouvait apporter énormément sur le plan offensif mais qui, quand il fallait défendre, était présent. Il était tout frêle, mais c’était quelqu’un de généreux sur le terrain. »"


En continu