Brudieux : "Les maillots de la saison prochaine feront encore débat, surtout le third"

Brudieux : "Les maillots de la saison prochaine feront encore débat, surtout le third"
Dernière partie de nos retranscriptions de l'interview de Denis Brudieux sur GOLD FM il y a quelques jours, celle où le directeur du marketing des Girondins de Bordeaux donne et explique son avis sur la pertinence limitée d'une consultation populaire pour le choix des maillots à l'avenir.

« Le communiqué des Ultramarines, il parlait d’une consultation des supporters. La consultation, le principe est intéressant, mais nous on considère avec Puma que faire des maillots c’est un métier. On reçoit 100 000 personnes dans nos boutiques - et plus encore cette année je pense avec la galerie du nouveau stade - qui nous font part de leurs goûts, qui nous font des demandes etc… C’est bien là notre laboratoire. On considère que notre public, le plus présentatif, c’est dans les boutiques. On ne sort jamais un maillot par hasard, on a testé nos concepts et on sait qu’il y a assez de demande. Donc faire des grandes consultations auprès de groupes de supporters, qui contestent le principe même du maillot third qu’on veut vendre et qui sont ceux qui consomment le moins nos produits, j’ai envie de dire que je pense que ce serait non productif et que ça nous amènerait vers des directions trop étriquées.

Aujourd’hui, le public qu’on vise il est dans les boutiques et il nous demande ce qu’il aimerait avoir. Après, voilà, j’écoute les critiques et j’ai bien noté que le fait de toucher aux couleurs du maillot away avait choqué il y a deux ans, donc j’en ai tenu compte. J’ai aussi entendu que le blason rouge-rose sur le maillot away de cette saison était critiqué. Pourquoi pas, je le comprends. On a trouvé que c’était un petit plus esthétique, et puis tous les clubs doivent parfois adapter la couleur de leur logo et de leur training à celles du support maillot, mais je conçois bien l’argument.

(…) Le rétro est aussi à la mode, oui, et nous avons sortis 2 maillots rétros ces dernières années (85 et 96 NDLR), non estampillés Puma. Ils ont tellement bien marché qu’on va en ressortir un l’an prochain. Mais quand on a aussi sorti des maillots historiques, qui marchent très bien donc, on me tombe dessus car il n’y a pas de scapulaire, ou qu’il est marine et rouge bordeaux, que je n’ai pas choisi une bonne partie de l’histoire... Pour en revenir à la consultation, on peut la faire, mais nous avons déjà des donnes à partir d’un public représentatif. On essaye de bien faire notre métier et on écoute et répond à toutes les demandes reçues. Alors s’il y a des propositions, envoyez-les donc à mon service… Cependant, je me rappelle d’une expérience très négative, en 1999, soit 2 ans après mon arrivée, quand j’avais accepté qu’un supporter me montre des idées de produits et que j’avais eu le malheur d’en retenir un pour une écharpe. Ça avait fini en procès pour plagiat… Mais je reste ouvert à toute rencontre directe ou échange avec les groupes de supporters, qui font partie intégrante de notre public, même s’ils n’ont pas l’exclusivité. Il faudra tout de même que je consolide ces avis avec les remontées du reste du public. En tout cas, je peux vous dire que les maillots de la saison prochaine feront encore débat, surtout le troisième, une fois de plus. »

En continu