Ultramarines Bordeaux 1987

Article et actualité des Girondins de Bordeaux

Chez le supporter bordelais, qui dit groupe de supporters, dit immédiatement Virage Sud et Ultramarines.

Ce groupe de supporters girondins a vu le jour en 1986, suite à un élément qui aura servi de déclic mais aussi de rampe de lancement : la double opposition contre la grande Juventus de Turin aura ainsi inspiré à une poignée de supporters Bordelais l’idée de se lancer dans le grand bain du « supporterisme ». Les Ultras Marines connaissent leur baptême le 5 août 1986 lors du match Bordeaux-Metz. A la suite de quelques tensions qui apparaissent au sein du groupe des Ultramarines, un nouveau groupe de supporters voit le jour : les Blue Devils.

Lorsque le club girondin descend en Division 2, les Blue Devils deviennent alors les Devils Bordeaux et les Ultramarines, les Ultras Bordeaux. La cohabitation de ces ceux groupes affiche une belle entente et une très bonne animation du Virage Sud.

En 1994, les deux groupes rejoignent le Collectif Virage Sud (C.V.S). L’exceptionnel parcours européen des Girondins en 1996 procurera de grandes émotions aux supporters girondins mais aussi à ces deux groupes : les tifos se multiplient, le nombre de personnes participant aux déplacements aussi…A l’aube des années 2000, les Ultras Bordeaux redeviennent les Ultramarines, la cohabitation des deux groupes continuent pendant quelques années. Mais un beau jour, un certain 24 novembre 2006, les Devils Bordeaux prennent tout le monde à contre-pied et annoncent leur dissolution. Ne reste donc que les Ultramarines et le moins que l’on puisse dire c’est que l’avenir leur donnera raison…

De par leur présence à chaque match joué au stade ou pour chacun des déplacements, les Ultramarines sont le 12ème homme qui accompagne les Girondins de Bordeaux à chaque match.

Ce groupe de supporters n’hésite pas non plus à se faire entendre auprès de la direction du club bordelais dès que les choses ne vont pas. Auprès des joueurs aussi avec notamment des rencontres organisées lors de la triste saison 2010-2011 au cours de laquelle les supporters auront notamment rencontré Matthieu Chalmé ou Cédric Carrasso.

Des initiatives prolongées également lors des matchs, en l’occurence un Bordeaux – Saint-Etienne avec un chant plutôt chambreur à l’encontre de Fahid Ben Khalfallah (« Janot – gardien emblématique de Saint-Etienne -, si t’es sympa laisse marquer Ben Khalfallah ! »).

Durant la saison 2011-2012, le groupe des Ultramarines a rencontré la direction du club et a fait part de ses inquiétudes pour l’avenir des Girondins au représentant de l’actionnaire M6, Nicolas de Tavernost.

Le 20 novembre 2012, les Ultramarines ont fêté leurs 25 ans d’existence. Un anniversaire célébré toute la journée, dès 9 heures et magnifiquement conclu à Chaban-Delmas avec une victoire des Girondins de Bordeaux contre Marseille (1-0, but de Y. Gouffran).

Nous vous proposons un excellent article revenant sur l’organisation du groupe pour cet anniversaire exceptionnel.

Malgré la période creuse de titres à l'exception d'une Coupe de France remportée sous l'ère Gillot, les Ultramarines ne lâchent pas. Jamais.

Le 9 mai 2015, ils font leurs adieux au mythique Stade Lescure lors d'un événement Adieu Lescure qui nous donne encore des frissons après une dernière année à Lescure où les Ultramarines auront les tifos et les animations de grande classe à l'image de ce lancé de poudre colorée contre Saint-Etienne qui fera le tour du monde !

Les prestations des Girondins de Bordeaux sous l'ère Sagnol n'aideront pas à remplir le Nouveau Stade qui prendra ensuite l'appellation du Matmut Atlantique que les Ultramarines ne tarderont pas à rebaptiser le Stade René Gallice.

Au lendemain d'une nouvelle saison fade (2015-2016), la colère tombe lorsqu'une photo d' André Poko fumant la chicha vêtu d'un maillot de l'ennemi marseillais circule sur les réseaux sociaux.

Le 1er juillet 2016, les Ultramarines s'invitent sur les terrains d'entraînement pour faire passer leur message : André Poko ne doit plus porter le maillot bordelais.

Amour, passion et fidélité sans frontière résument aujourd'hui ce groupe de supporters qui n'attend comme nous que de pouvoir s'embraser à nouveau.


crédit image : girondins.com (FCGB / D. Le Lann)

Vos commentaires

comments powered by Disqus