Actualités - Girondins33

Jérôme Dauba : "Cet été, faire plus de jeu a été la base de notre recrutement, de nos choix"

Le - Féminines  

La victoire de dimanche, contre Albi (3-1), lors de la 2ème journée de Division 1, a fait très plaisir à Jérôme Dauba, l'entraîneur de la section féminine des Girondins, qui explique son sentiment et analyse le match sur les ondes de GOLD FM.


"Enfin ! On l’attendait (cette victoire à domicile). En plus elle arrive avec la manière, ce qui est intéressant. Même à 0-1, on ne s’est pas désunis, on est restés dans notre projet de jeu. On marque trois buts, amenés par des actions collectives - même s'il y a un pénalty -, c’est donc très intéressant. En étant mené, on a cherché à faire du jeu, à avoir un jeu dynamique… Après, bon, il y a eu des erreurs, mais ça arrive quand on veut proposer du jeu, ce qui est plutôt une bonne chose pour la suite. Puis gagner à domicile, surtout, c'est vraiment un soulagement, on se dit que ça y est, on a enfin vaincu le signe indien ; car la saison dernière on n'avait pas gagné à la maison. J’espère que cette victoire va en appeler d’autres, c’est ce que j’ai fait passer comme message. A domicile, il faut qu’on ait la même détermination, la même envie de faire du jeu, il faut que ce soit un terrain où personne ne va venir prendre des points...


Dans le vestiaire, les anciennes ont dit : ‘enfin, on a gagné chez nous !’. On attendait vraiment cette première victoire à domicile, surtout après la contreperformance à Lille, donc c’est bien, on lance enfin notre saison. Cet été, faire plus de jeu a été la base de notre recrutement et de nos choix sur les joueuses conservées. L'année dernière, déjà, on s'en était aussi sorti en développant du jeu, mais le credo était vraiment de se dire qu'il fallait en faire plus : mettre du mouvement, du dynamisme ; et c'est ce qui s'est passé sur nos buts, nos occasions. Notre philosophie ce sera le jeu, les passes courtes, et après, que ça marche ou pas, on la gardera. (...) Si cette victoire me rassure ? Oui, car on était passé au travers à Lille, après 6 très bonnes semaines de prépa, mais là on retrouve le jeu qu'on a travaillé, celui qu'on veut mettre en place. Le travail commence à payer : c'est rassurant, positif et encourageant. Maintenant, on va savourer, et récupérer aussi. Il y a quand même eu beaucoup d’efforts réalisés depuis la préparation, donc il va falloir que les filles soufflent un peu. On devra bien préparer le match à Fleury, tout en réparant les petits bobos de certaines joueuses."


Dernières Actualités