Philippe Fargeon : "Claude Bez était un président immense"

Philippe Fargeon : "Claude Bez était un président immense"

Le - Réactions- Par

Sur les ondes de France Bleu Gironde, Philippe Fargeon a été invité à s’exprimer sur l’ancien président bordelais, Claude Bez. 

Un homme pas comme les autres, qui a marqué l’ancien avant-centre des Marine et Blanc durant son passage aux Girondins

"J’ai eu la chance de connaître Claude Bez en tant que président à mon arrivée aux Girondins. Il ne faut pas oublier de lui associer le nom de Jacques-Chaban Delmas qui était à ses côtés. C’était un duo d'experts. Il y avait également Didier Couécou qui avait encore un autre rôle. A l’arrivée dans les vestiaires, il y avait soit le président Claude Bez ou le président de l’assemblée, Jacques-Chaban Delmas qui venait nous faire un petit mot. C’était celui qui trouvait le mot le plus gentil. C’était « mes seigneurs», « on va gagner, vous êtes les vrais Girondins », puis effectivement, Didier Couécou qui était un homme exceptionnel. Je pense qu’il a véritablement créé ce poste de directeur sportif, c’est-à-dire, le premier lien entre la direction, les joueurs et l’entraîneur. C’était une autre époque bien évidemment. Claude Bez était un président immense. Ce qui me désole un peu c’est que les Girondins ne soient pas trop d’accord jusqu’à maintenant pour fleurir la tombe de Claude Bez. Je trouve ça dommage car l’Histoire des Girondins a commencé par s’écrire avec lui. C’est mon avis personnel.

Retranscription faite par nos soins

Girondins33 recrute !

Passioné des Girondins et habité d'une âme de rédacteur ?

Rejoignez-nous !

En continu