Grégory Sertic : "L'OM en C1, ce serait un aboutissement, même pour moi"

Grégory Sertic : "L'OM en C1, ce serait un aboutissement, même pour moi"

Le - Anciens- Par

Au-delà de ses aveux comme quoi il voulait quitter l'Olympique de Marseille bientôt, faute d'y avoir réussi (c'est le moins que l'on puisse dire), l'ex girondin Grégory Sertic explique à BeIN Sports qu'il veut partir de l'OM avec une équipe qualifiée en Ligue des Champions, donnant aussi de ses nouvelles personnelles pendant cette crise sanitaire :

"Je suis en confinement avec ma copine, en plein dans Marseille. On s’occupe comme on peut, on fait pas mal de sport tous les deux, on essaye de sortir le moins possible parce que le plus important est de rester chez soi. Il y a l’OM, aussi, qui met à disposition des séances, avec des préparateurs physiques, donc ça fait pas mal d’occupation. J’ai de la chance qu’aujourd’hui ma famille ne soit pas touchée, ni les proches de ma copine. Alors je dis que mon confinement se passe bien, en ayant une pensée pour les gens qui souffrent.

(...) Le discours du club pour nous pendant la crise du Covid-19 ? Il est simple, c’est de s’entretenir au maximum. Aujourd’hui, il y a des gens qui habitent dans des appartements, il y en a qui ont la chance d’avoir des jardins, et ça change un peu le programme de chacun. On a eu la chance, aussi, que l’OM mette à disposition des vélos, des poids, des élastiques... J’ai tout à la maison et j’ai eu la chance, avant le confinement, d’aller chercher tout ce qu’il me fallait au centre d'entraînement de la Commanderie. Cela me permet de faire des bonnes séances pour garder la forme, parce qu’on ne sait pas encore, aujourd'hui, quand le championnat et l’entrainement vont pouvoir reprendre. C’est donc à nous de prendre nos responsabilités en tant que professionnels et de s’entraîner, avec tout ce que le club a mis à notre disposition. Il faut aussi faire attention à l’alimentation... Il y a beaucoup de paramètres qui changent du quotidien, et on en parle en vidéo-conférence avec le groupe et le staff.

(...) La fin du championnat ? Tout le monde a son avis, chaque président, même chaque personne ; mais moi je pense qu’il faut finir le championnat, car c’est important économiquement, et surtout pour les petits clubs. Les plus gros ont déjà de quoi assumer, mais peut-être pas les petits. Que ça se prolonge en juillet, août, voire septembre, ce n’est pas grave ; mais il faut que tout le monde s’y retrouve, car il y aura forcément des injustices, en haut comme en bas, pour le maintien comme pour la Ligue des Champions. Mais je pense et j’espère que le championnat va se finir et qu’on va terminer deuxième, parce que ce serait tellement beau de retrouver ce grand club de Marseille, avec tout ce peuple olympien, en Ligue des Champions. Même si, aujourd'hui, je ne joue pas, ça me ferait très plaisir pour les supporters et les joueurs, dont je vois les efforts tous les jours. Ce serait, la C1, un aboutissement pour eux, et même pour moi, qui les aide différemment, en vivant tous les jours avec eux, aux entraînements. Alors j'espère qu'on gardera cette place de seconds et qu'on ira chercher cette Ligue des Champions."

Retranscriptions faites par nos soins

Girondins33 recrute !

Passioné des Girondins et habité d'une âme de rédacteur ?

Rejoignez-nous !

En continu