Bernard Lacombe : "J'espère que les choses vont repartir du bon pied"

Bernard Lacombe : "J'espère que les choses vont repartir du bon pied"

Le - Interview- Par

Sur 100% Girondins (France Bleu), Bernard Lacombe s'est exprimé quant à la situation actuelle des Girondins de Bordeaux

L'ancien attaquant des Marine et Blanc espère que les choses s'amélioreront pour son ancienne équipe : 

"Nous, les anciens comme René Girard, Jean Tigana et plein d’autres, on est triste de voir la situation de ce club. J’espère que les choses vont repartir du bon pied. C’est un club qui doit amener plein de choses. Pour cela, il faut avoir de bons joueurs et des qualités mentales incroyables. Il faut que les choses se passent tout autrement qu’elles se passent aujourd’hui. [...] Quand on marque le premier but, il y a une espèce de force collective qui naît. Peut-être que c’est plus difficile pour eux actuellement, mais quelle tristesse de voir ce club dans cette situation. Je ne suis pas trop inquiet, parce qu’on les voit jouer, mais à un moment on sent que les joueurs lâchent un petit peu. C’est une chose qu’il ne faut surtout pas faire. Nous ? La chance que l’on a eu, c’était que l’on était tous ensemble et pas un ne sortait du rang. Il y avait des joueurs immenses. Dans l’axe central, avec Léonard Specht, Marius Trésor et René Girard, c’était quelque chose d’énorme. Ils n’étaient pas méchants. A Lyon, c’était des joueurs qui étaient beaucoup plus durs que ceux-là. Certains étaient carrément des assassins ! (rires). Il y avait Jean Baeza, Ljubomir Mihaljovic et le moins méchant des trois, c’était Raymond Domenech. C’était un immense joueur." 

Retranscription faite par nos soins

En continu