Actualités : Jaroslav Plasil :

Jaroslav Plasil : "Dans notre équipe, le danger peut venir de partout"

Le 14/03/2017 à 20h23 - Interview

Invité sur RMC pendant quelques minutes, hier, le milieu Jaroslav Plasil ; qui pourrait prolonger aux Girondins, lui qui, à 35 ans, arrive en fin contrat ; s'est exprimé sur le dernier match de l'équipe (défaite 1/2 à Monaco), la bonne forme des Marine et Blanc en 2017 et sur sa situation actuelle de "remplaçant", derrière le trio Toulalan, Vada et Sankharé.

"Je vais très bien, et ça m'a fait du bien de rejouer ce weekend, à Monaco, car c'est sûr qu'un joueur de football a toujours envie d'être sur le terrain. C'était pas facile comme match de reprise, mais ça fait plaisir. (...) Des regrets sur le match ? C'est dommage de leur 'donner' le premier but, ce qui change quand même les choses... Il nous donne aussi notre but, mais bon, on sait très bien Monaco marche très fort cette saison, et si on avait réussi à tenir un peu plus longtemps... Notre bloc défensif mis en place a très bien tenu la première période, mais nous n'avons pas assez tenu le ballon pour leur poser des problèmes.

http://zoomgirondins.com/wp-content/uploads/2016/09/IMG_6857_GF.jpg
Contre un adversaire qui marque 4 ou 5 buts à chaque fois, on pense d'abord à bien défendre, mais, malgré le but qu'on marque, avec Diego Rolan qui presse et y croit, on n'a pas été assez bons avec le ballon pour se créer des occasions. Le deuxième but monégasque nous a un peu tués... Mais c'est aussi nous qui n'avons pas joué les coups à fond pour les mettre en difficulté. Ces derniers temps, on n'a perdu que contre Paris et Monaco, les deux premiers du championnat, donc voilà. Il faut maintenant bien finir la saison. On se concentre sur ça, pour essayer d'être dans les 5 premiers. Je pense que c'est devenu notre objectif. En fin de championnat, on va à Saint-Étienne et on reçoit Marseille, nos concurrents directs, donc ce sera difficile. Il reste 9 matches... Toutes les équipes elles ont besoin de points, peu importe les objectifs des uns et des autres, chaque match sera dur.

(...) Depuis plusieurs semaines, on joue vraiment comme une équipe, et ce sont les joueurs offensifs qui sont jeunes et qui amènent un peu de foie. On le voit avec Malcom, avec Francois (Kamano), Adam (Ounas) ou Jérémy (Ménez). Un fois qu'on a récupéré le ballon, ce sont eux qui font la différence et marquent des buts... Tout en défendant beaucoup, avec nous, mais sans diminuer leur capacité de projection et leur côté décisif, comme Gaëtan (Laborde), qui fait un boulot énorme et marque pas mal de buts. C'est un vrai plus pour notre équipe, tout comme Valentin (Vada), qui a aussi marqué 3 buts récemment. Dans cette équipe, le danger peut venir de partout, donc on essaye de continuer sur cette voie-là."

Dernières Actualités

Vos commentaires

comments powered by Disqus