Saison Équipe Féminine 2016-2017

Montées de D2, les Bordelaises luttent toute la saison pour se sauver de la redescente et y parviennent grâce à un énorme sprint final.

Fortes de leur montée en Première Division, les Girondines vont être attendues pour l'une des saisons les plus charnières de leur très jeune existence : celle de la découverte de la D1, où le club doit assurer sa stabilité et non pas faire l'ascenseur synonyme de retour en arrière au niveau des ambitions. Pour ce faire, le FCGB se dote d'un nouvel entraîneur : Jérôme Dauba. Adjoint de l'ex coach Théodore Genoux, Anthony Vigneron reste lui dans le staff comme préparateur physique pour épauler encore l'ancien entraîneur du SA Mérignac, venu aussi avec Cécilie Quatredeniers comme coach des gardiennes et Laurent Friconnet comme adjoint principal.

La saison 2016-2017 ne sera pas des plus faciles : les filles découvrent le haut niveau et des équipes comme Lyon, le Paris S-G ou encore Montpellier. Clin d’œil du football : le premier match de la saison se joue contre... Marseille. 1-1 score final, Sarah Cambot - capitaine et meilleure buteuse de D2 la saison passée - est la première buteuse de l'histoire des FCGB Girls en D1. Les filles prennent là leur premier point dans l'élite, avant de décrocher leur premier succès de l'histoire en D1, à Albi (1-0, but de... Cambot).

La saison sera cependant marquée par des matchs et des séries très compliqués, avec des scores parfois sans appel du fait des écarts de niveau : défaites 0-7 contre Saint-Étienne (J2), 0-8 à Lyon (J4) ou encore 0-6 contre le Paris Saint-Germain (J8). L'apprentissage de la D1 est dur. Aussi, au printemps, deux très grosses déceptions sont à signaler, avec des défaites à domicile (1-2) contre Albi et Metz, concurrents directs pour le maintien. Les Marines et Blanc(hes), pourtant incapables de gagner à domicile - stade Jean-Pierre Delhomme de Blanquefort - et en crise de confiance, se donnent tout de même un peu d'espoir en ne perdant que 1-2 contre Montpellier et 0-1 en fin de match contre l'ogre lyonnais.

Ainsi les coéquipières de la gardienne Élisa Launay et des offensives Eva Sumo et Juliette Loumagne - qui marquera un sublime but contre Soyaux (défaite 2-3, J6) - lutteront jusqu'au bout et seront récompensées. Renforcées par Delphine Chatelin, Ghoutia Karchouni et Emelyne Laurent en deuxième partie de saison, les FCGB Girls, relégables une bonne partie de la saison et même dernières à l'entame du sprint final, trouvent les ressources pour prendre des points dans le money time : une victoire à... Marseille (0-1), un nul contre Juvisy (1-1) et un autre nul sur le terrain du PSG (2-2) lors des trois dernières journées donnent la 10ème place (sur 12) à nos joueuses. Les Girondines arrachent donc leur maintien dans l'élite lors de l'ultime journée, en allant tenir tête à Paris, pendant que l'ASSE glisse en D2.

L'aventure se poursuivra, pour la section féminine des Girondins de Bordeaux, en Première Division !