Repartir de l'avant

Article et actualité des Girondins de Bordeaux

Par Julien

Publié le 07/04/2017 à 15h07

Éliminés en Coupe de France cette semaine, les Girondins de Bordeaux n'ont plus que le championnat à jouer. La cinquième place est donc plus que jamais d'actualité.

C'est à croire que la trêve a coupé l'élan de nos Girondins. Après la coupure internationale, les marine et blanc ont chuté deux fois en l'espace de quelques jours : à Nice d'abord où le réalisme offensif a clairement fauté puis à Angers en Coupe de France où l'envie affichée par les joueurs n'était pas au rendez-vous pour un tel événement.


Bordeaux se retrouve donc - en ce début avril - engagé dans une seule compétition : le championnat où la course à la cinquième place qualificative pour l'Europa League est donc plus que d'actualité.


Pour se faire, les Girondins, actuels 6ème, disposeront de sept rencontres pour tenter d'arracher leur qualification et de finir au mieux cette saison. Sept rencontres divisées en quatre déplacements et trois réceptions dont celle du Metz de Cheick Diabaté ce samedi soir.


Face aux Grenats, les marine et blanc tenteront donc de décrocher leur première victoire du mois. Un mois où ils affronteront d'ailleurs des équipes de milieu et de bas de classement. En effet, après Metz (14ème), Nantes (9ème), Bastia (20ème) et Dijon (17ème) seront au menu. Des matchs loin d'être évident car chacune des équipes cherchera à se rassurer à l'exception de l'équipe de Nantes qui - face à son public et dans une position où elle n'a plus rien à perdre et plus rien à gagner - sera complètement libérée dans un match de "gala". Mais, aujourd'hui, quels matchs sont évidents ? Un jour, Bordeaux tombe face aux plus gros, le lendemain est craint le fait d'affronter plus petit ?


Nos marine et blanc doivent tout simplement assumer leur statut, celui de ce début 2017, qui présente une équipe à la hauteur de ce scapulaire qui orne notre maillot.


Le fait de n'avoir plus qu'une seule compétition à jouer va grandement réduire la possibilité de voir Jocelyn Gourvennec opérer à de nouveaux turn-overs. On imagine plutôt une équipe type alignée d'ici à la fin du championnat avec quelques retouches éventuelles prévues selon les états de forme et des uns. En tout cas, les expérimentations (du style Nicolas Pallois au poste d'arrière gauche) ou les titularisations "pour la forme" données dernièrement à certains joueurs ne devraient guère être reproduites dans ce rush final.


La réception de Metz et de l'inimitable Cheick Diabaté seront un vrai test pour démarrer une nouvelle série. Aux Girondins de confirmer.


crédit photo : © ROMAIN PERROCHEAU / AFP