Cavenaghi : "Quitter Bordeaux fut la plus grosse erreur de ma carrière"

Article et actualité des Girondins de Bordeaux

Par Thibaud

Publié le 09/08/2013 à 09h45

Fernando Cavenaghi s'est confié, depuis le Mexique, à la team GA/G33. L'ancien goleador des Girondins de Bordeaux a gentiment accepté de répondre à nos questions.

C'est une exclusivité Girondins Analyse/Girondins33.com !
Bonjour, Fernando. Comment se passe ta saison avec Pachuca ?

Bonjour. Pour le moment tout va bien ! J'ai inscrit 10 buts entre les coupes et le championnat. Je suis titulaire en équipe première et c'est un excellent club avec les meilleures installations du monde !

Revenons un instant sur ta période aux Girondins. Pourquoi avoir choisi les Girondins en 2007 ? Comment as-tu été recruté ?

J'ai quitté le Spartak Moscou en 2007 pour les Girondins car le Président Triaud, Alain Deveseleer et Michel Pavon m'ont tout de suite fait comprendre que j'étais très important pour le club.

Quelle est la raison de ton départ de Bordeaux ?

Je voulais tenter de découvrir le championnat espagnol (il est parti en prêt à Majorque à l'été 2010 ndlr) qui me plaisait beaucoup mais j'ai échoué. Quitter les Girondins a été la plus grosse erreur de ma carrière.

Aimerais-tu revenir jouer à Bordeaux ? De nombreux supporters girondins réclament ton retour en Gironde !

Revenir aux Girondins ? Pourquoi pas, ce serait pour moi un grand rêve de revenir un jour pour rejouer ici à Bordeaux !

Quelle est ton idole de jeunesse ?

On m'a souvent comparé à Batistuta. J'admire ce joueur, c'est mon idole !

Quel entraîneur t’a le plus marqué durant ta carrière ?

J'ai eu pas mal d'entraîneurs ! En première division, j'ai apprécié le fait de travailler avec Manuel Pellegrini, Ramon Diaz, Ruben Americo Gallego et Laurent Blanc.

Quel joueur t'as le plus marqué sur un terrain, que ce soit à Bordeaux ou ailleurs ? As-tu des nouvelles de tes anciens partenaires ou dirigeants aux Girondins ou à River Plate ?

Oui j'ai gardé beaucoup d'amis de River Plate et leur parle souvent au téléphone. A Bordeaux, j'échange pas mal avec Jean-Louis Triaud notamment. On s'envoie pas mal de messages. C'est vraiment une bonne personne. 

As-tu un rituel avant les matchs, les buts ?

Je n'ai pas de rituels particuliers avant un match. Quand j'entre sur le terrain, mon seul objectif est de me donner à fond pour l'équipe dans chaque match.

Que feras-tu après le football ?

Je ne sais pas ce que je ferai après le football. Pour le moment, je me concentre sur ma carrière. J'ai encore quelques belles années devant moi !

Quelle est ta situation contractuelle aujourd'hui avec Pachuca ?

Actuellement, j'ai un contrat avec Pachuca jusqu'en décembre 2013 seulement. Après je peux signer où je veux...

Aurais-tu un mot à adresser aux supporters girondins qui continuent de te suivre à distance ? 

Je voudrais remercier tous les supporters de Bordeaux qui continuent à me soutenir encore ! J'ai vécu un moment magique quand je suis venu voir les Girondins en décembre dernier. Le Virage Sud a chanté ma chanson ! J'aime Bordeaux, c'est ma ville préférée dans le monde. Je salue tous les supporters des Girondins.