Mensah, Mangas, Elis : quelles promesses pour les Girondins ?

Mensah, Mangas, Elis : quelles promesses pour les Girondins ?

Publié le - Par - La Rédac.

Bloqué par l'obligation de vendre avant d'acheter, le FCGB de Gérard Lopez et Admar Lopes a plus qu' activé ses réseaux dans la rubrique arrivées.

Un jour, un nom de joueur. Et dans le sens des arrivées. Cette tendance oubliée par les supporters des Girondins a été constaté la semaine post annonce de l'arrivée de Vladimir Petkovic et avant le dernier match de préparation face à Troyes.

Ainsi, les noms de Ricardo Mangas, Gideon Mensah ou encore Mohamed Blayo et Alberth Elis sont sortis, jour après jour, dans les médias.

Sans véritable latéral gauche de qualité depuis le départ d'un certain Benoît Trémoulinas, Bordeaux a vu Maxime Poundjé partir du club, libre cet été. À ce poste, Loris Benito n'a pas convaincu et assure être plus à l'aise dans une défense de trois centraux. Un schéma d'ailleurs très apprécié par Vladimir Petkovic.

Sans grande solutions à ce poste : le jeune Loïc Bessilé a fait ce qu'il a pu en préparation et Rémi Oudin a parfois dépanné à ce poste de piston gauche.

Le clan Lopez-Lopes a donc oeuvré en ce sens. Surprise : non pas un, mais deux latéraux gauches sont aujourd'hui attendus en Gironde.

 

Gideon Mensah, le pari

Joueur du RB Salzburg, Gideon Mensah était prêté la saison passée au Vitoria SC (D1 Portugaise). Une saison compliquée, voire poussive est à signaler pour lui rappelle le site derniersdefenseurs

"C’est un joueur certes très technique et bon pour poser le pied sur le ballon, mais qui fait souvent les mauvais choix ou qui joue dans le mauvais tempo. Défensivement, il a aussi coûté de nombreux buts à son équipe en laissant de grands espaces dans son dos ou en se montrant parfois trop nonchalant que ce soit dans le pressing qu’il imposait ou dans les retours qu’il devait opérer."

Pas de quoi s'enflammer donc. Idem quand on se penche sur le radar des qualités du joueur proposé par @Coparena :

capture image @coparenamedia

Pour se rassurer, on pourra se dire qu'Admar Lopes a son idée du potentiel du joueur et ne le fera pas venir en Gironde pour rien. Dans un rôle de second couteau et en lui laissant le temps de s'adapter, peut-être que la bonne surprise sera de sortie.

 

Ricardo Mangas, le prometteur

À l'inverse, les espoirs sont permis pour Ricardo Mangas. Formé à Benfica, Ricardo Luís Chaby Mangas de son nom complet, possède plusieurs qualités dont le jeu vers l'avant, l'intelligence de placement et une précision dans les zones de vérité.

Le site derniersdefenseurs écrit notamment ceci à son sujet :

"Ce qui est appréciable chez Mangas, c’est qu’il fait preuve d’une réelle intelligence de jeu et qu’il est bon sur à peu près tous les pans du jeu. Il est aussi costaud défensivement et gagne beaucoup de ses duels. Son positionnement comme sa gestion de la profondeur sont vraiment bons. Il s’agit là d’un bon joueur de championnat qui, sans se montrer transcendant, pourrait avoir une belle carte à jouer en Ligue 1."

Intéressant donc, tout comme son radar de qualités :

capture image @coparenamedia

Ces deux joueurs offriront donc de nouvelles armes à Vladimir Petkovic. S'ils performent, ils permettront ainsi à certains joueurs de retrouver des postes où ils se sentent plus à l'aise : Loïc Bessilé et Loris Benito en défense centrale ou au poste d'axial gauche dans une défense à trois mais aussi Rémi Oudin voire Samuel Kalu parfois alignés aux postes de pistons gauches par Paulo Sousa et Jean-Louis Gasset.

 

Alberth Elis : un pari pour booster la concurrence ?

Dans un poste où, numériquement, il n'était pas en reste, le FCGB a donc ciblé l'ailier de Boavista, Alberth Elis. Amadou Traoré, Dilane Bakwa, Rémi Oudin ou encore Samuel Kalu suivront certainement cette arrivée avec attention. Si certains comme Samuel Kalu pourraient être emmenés à quitter le club : ils sont pour le moment toujours présents dans l'effectif et donc concernés par la concurrence.

Un tout petit peu plus âgé que Mangas et Mensah, Alberth Josué Elis Martínez de son nom complet possède déjà une certaine expérience en pro avec un passage en Major League Soccer mais aussi des capes en sélection du Honduras où il compte, depuis 2014, 11 buts en 47 matchs.

Ce créateur d'occasions obtient le radar de qualités suivant :

capture image @coparenamedia

"Il s’agit d’un joueur très rapide et costaud, difficile à bouger pour son vis-à-vis. Il est aussi bon dans le positionnement, mais a besoin d’un milieu de terrain créateur derrière qui puisse idéalement le lancer. Bon joueur de tête et vrai renard des surfaces, il pèse énormément sur une défense en situation plus statique. Au niveau psychologique, il est plein de hargne et d’envie." avance le site derniersdefenseurs.

De quoi faire du bien à une attaque bordelaise où en dehors de Mara et Briand, l'efficacité de Ui-Jo Hwang dominait sur un flot de déceptions : les dribbles infructueux de Samuel Kalu suivis de blessures, un Rémi Oudin qui n'a jamais confirmé et des espoirs comme Bakwa et Traoré qui ont encore beaucoup de travail à fournir.

Au final, Bordeaux est donc loin de signer des cracks dans l'immédiat mais s'est au moins penché sur des postes et des profils ciblés. L'adaptation, le talent, l'accompagnement et le travail feront la différence.

À suivre.