Les Girondins retrouvent le succès avant d'aller défier Troyes (3-2)

Les Girondins retrouvent le succès avant d'aller défier Troyes (3-2)

Publié le - Par - Après-match

Vainqueurs de l' AS Nancy Lorraine sur le score de 3 buts à 2, les Girondins de Bordeaux ont signé un succès précieux, mais poussif, avant d'aller défier Troyes pour tenter de gagner une place en finale de la Coupe de France. La série de 3 matchs nuls consécutifs en L1 est stoppée.

"Bordeaux ne sait pas gérer, on va aller chercher le 3-0". Ces propos de Ludovic Obraniak à la mi-temps du match ont dessiné la seconde période d'un match prolifique entre Bordeaux et Nancy.

Car, parfaitement lancés en première période grâce à des buts d' André Poko - opportuniste dans la surface de l'ASNL après un corner mal dégagé par la défense lorraine - et d' Henri Saivet - sur une frappe parfaitement ajustée à la suite d'un contre rondement mené par Ludovic Obraniak - les Bordelais ont reculé et souffert en seconde période.

A l'image du premier but de Karaboué où Cédric Carrasso, surpris, réalisait une petite "boulette", les "Rose et Blanc" (sic) ont douté... puis bêtement concédé l'égalisation sur un coup de boule de Salif Sané qui se rappelait aux "bons" souvenirs de la maison girondine qui l'a formé sur un beau coup franc de Thomas Mangani.

Rejoints à l'entame des 10 dernières minutes du match, les Girondins allaient ensuite s'arracher pour tenter d'obtenir la victoire. En cela, les entrées de Nicolas Maurice Belay et Cheick Diabaté s'avérèrent finalement décisives : sur une merveille de centre du droit de Benoît Trémoulinas, Cheick Diabaté s'envolait pour catapulter le ballon au fond des filets et offrir aux siens le but de la victoire, son 6ème cette saison en Ligue 1.

En toute fin de rencontre, Nicolas Maurice Belay bénéficiait même d'un pénalty après un rush solitaire pour une poussette de Salif Sané dans la surface. Le tireur côté bordelais n'était autre que... Julien Faubert donc la tentative était détournée par un Damien Grégorini vigilant durant toute la rencontre malgré les 3 buts encaissés.

A quelques jours de ce qui sera le match le plus important de la saison (en attendant le finale espérée), les Bordelais auraient donc pu s'éviter quelques frayeurs mais il n'en a rien été. Qu'à cela ne tienne, les hommes de Francis Gillot ont signé un nouveau match riche en buts à Chaban-Delmas comme cela avait déjà été le cas contre Montpellier (4-2) avec en plus la preuve d'un certain caractère pour renverser une situation dont ils perdaient le contrôle.

De bon augure avant d'aller à Troyes ?