Bordeaux va savoir

Bordeaux va savoir

Publié le - Par - La Rédac.

Forts de leur succès à Lyon le week-end dernier et actuels quatrièmes de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux vont attaquer une semaine à trois matchs face à des adversaires présumés plus faibles sur le papier. L'un des points faibles bordelais de la saison passée...

Quatre matchs, trois victoires et une (belle) défaite : Bordeaux a bien démarré son championnat en prenant les premières places du classement suite à des prestations remarquées, contre Saint-Etienne ou Lyon notamment.

Si tout n'est pas encore parfait, les hommes de Gourvennec ont montré de belles choses face à leurs différents adversaires, sauf bien sûr à Toulouse. Les attendent maintenant : Angers (17/09), Metz (21/09) et Caen (24/09). Trois adversaires présumés plus faibles sur le papier et qui constituent une occasion d'engranger le maximum de points avant le début du mois d'octobre et... un certain déplacement à Paris, pour le compte de la 8ème journée.

Oui mais voilà : capable d'aller en planter trois à Lyon, Bordeaux l'est également d'en prendre quatre contre Toulouse. Un véritable mal pour cette équipe, qui ne date pas d'hier mais bien depuis plusieurs saisons. Habité d'une certaine proportion à se relâcher facilement, le joueur type girondin a essuyé plus d'une déconvenue de ce genre avec son équipe.

La saison dernière, par exemple, avait démarré sur un triste Bordeaux - Reims perdu par la bande de Sagnol (1-2), face à une équipe qui évolue aujourd'hui en Ligue 2 et qui avait tout de même "tapé" nos Girondins sur le score de 4-1 au match retour. Lorient (3-2), Montpellier (0-0), Ajaccio (0-2 à l'extérieur puis 1-1), Bastia (1-0) et l'habituel tarif toulousain du Stadium (0-4) avait notamment marqué ce Bordeaux fébrile, face à des adversaires à sa portée.

Angers, que les Girondins défieront samedi au stade René Gallice, a démarré son championnat de manière timide avant de décoller le week-end dernier contre Dijon (3-1). Actuels 17èmes, les hommes de Stéphane Moulin viendront en Gironde pour ne pas perdre et repartir, au minimum, avec le point du match nul.

Les deux autres adversaires qui attendent Bordeaux seront en partie dans cette optique, même si Metz, qui a encore le statut de promu, sort d'une victoire (3-0) à Nantes le week-end dernier. Le fait, aussi, que les Messins puissent compter sur leur public lors de la réception des Girondins ne promet pas une partie de plaisir.

Caen, de son côté, alterne le chaud et le froid : victoire contre Lorient lors de la première journée (3-2), puis défaite à Lyon (0-2), suivi d'une victoire contre Bastia (2-0) et d'une défaite à Rennes le week-end dernier (0-2), après avoir eu pourtant des occasions de revenir dans la partie. Mais le SMC se souvient encore de son probant succès à Bordeaux la saison passée (4-1) ou encore de son match retour en fin de championnat, où l'équipe de Patrice Garande avait battu celle d'Ulrich Ramé sur le plus petit des scores (1-0).

Trois équipes qui se ressemblent un peu, donc, pour nos Girondins, lesquels auront pour obligation, cette fois, de faire bonne figure ; le temps des excuses n'étant plus de saison sous ce début de l'ère Gourvennec.

La bonne forme girondine du moment, combinée au retour de Jérémy Toulalan ou encore au prochain lancement d'Igor Lewczuk dans le grand bain de la Ligue 1 a, on l'espère, de quoi maintenir une émulation certaine. Et riche en points ?