Bordeaux, ça promet (3-2) !

Bordeaux, ça promet (3-2) !

Publié le - Par - Après-match

Vainqueur de Saint-Étienne hier, dans le cadre de la première journée de la Ligue 1 2016/17, Bordeaux a séduit avant de procurer quelques frayeurs en fin de rencontre.

Cinq buts, du monde en tribunes et une victoire d'entrée de jeu : il faisait bon être présent au stade René Gallice hier pour assister au spectacle proposé entre Bordeaux et Saint-Étienne et vivre ces belles retrouvailles avec la Ligue 1.



Si les premières incursions auront été stéphanoises, à l'image de cette frappe d'Hamouma déviée par Prior (7ème), c'est bien Bordeaux qui a assez rapidement emballé la rencontre. Compacts et solidaires, les hommes de Jocelyn Gourvennec, sans Toulalan (suspendu) et Ménez (remplaçant), ont affiché de belles dispositions à se projeter rapidement vers l'avant.

Avec son quatuor offensif Malcom, Rolan, Laborde, Touré, Bordeaux aura ainsi éclaboussé la quasi globalité de la rencontre de sa jeunesse fougueuse et prometteuse dont le panache aura fait trembler les filets de Stéphane Ruffier à trois reprises. Une première réalisation rapide, de la tête, signée par Gaëtan Laborde sur un superbe coup-franc de Thomas Touré aura donc lancé les hostilités d'une folle fin d'après-midi girondine (13è, 1-0). Une vingtaine de minutes plus tard et toujours sous les cris de la foule estivale, après un nouveau beau centre de Touré, Laborde y allait de sa déviation pour un Malcom qui trouvait... Ruffier et dont le ballon repoussé n'était pas exploité par Vada (32è).

Peu emprunté malgré son début de campagne européenne, Saint-Étienne continuait de placer, également, quelques estocades et faisait flotter la défense bordelaise, qui se dégageait tant bien que mal, comme sur ce ballon sauvé par Sabaly devant Prior (33è) après une frappe de Corgnet.

Décidément à l'aise sur coups de pieds arrêtés, Bordeaux obtenait deux nouvelles occasions avant la fin de la première période : tout d'abord sur un coup-franc de Valentin Vada où Gaëtan Laborde n'était pas loin de conclure (42è) puis, sur un corner où la coup de tête de Nicolas Pallois était contré in-extremis (43è).

Le FCGB allait ensuite accélérer en début de seconde période, faisant reculer les Verts, qui commencèrent aussi probablement à accuser le coup physiquement. Après un premier raté de Rolan servi par Malcom devant Ruffier (54è), l'attaquant bordelais transformait cette fois une offrande de Laborde (encore lui), pour doubler la mise (57è, 2-0).

Très inspirés, les Bordelais allaient même tripler la mise sur une merveille de coup-franc de Malcom dont la frappe parfaitement placée renversait tout le stade (72è, 3-0).

Alors que la fin du match pointait tranquillement le bout de son nez, Bordeaux, qui avait lancé en jeu Jérémy Ménez et Adam Ounas, allait alors s'offrir une fin de rencontre stressante où la charnière centrale Pallois - Guilbert se manquait devant Hamouma, qui réduisait l'écart (81è, 3-1). Subitement fébriles, les Aquitains reculaient et concédaient donc un nouveau but sur une sortie peu inspirée de Jérôme Prior laissant Soderlund inscrire le but du 2-3, après un corner.

Après une dernière frayeur concédée sur une frappe de Pajot (93è), Bordeaux obtenait finalement les trois points avant son prochain matche, à Toulouse, dès le week-end prochain. Une journée pleine pour les Girondins et leurs supporters, qui n'avaient plus connu une victoire à domicile d'entrée de championnat avec un nouveau coach depuis la saison... 2007-2008 (1/0 contre Lens, 1er match de Laurent Blanc sur le banc).

Les faits du match :

Une défense sur courant alternatif

Avec Cédric Carrasso sur le banc, Jérôme Prior n'aura mis que quelques minutes pour briller en déviant une première frappe cadrée d'Hamouma. Hélas pour le jeune portier, la suite aura été moins rose... Peu à l'aise dans ses sorties aériennes, qui auront fait passer quelques frissons dans tout la défense bordelaise, le natif de Toulon "coûte" au moins un but à son équipe : le second, et dernier, inscrit par les Stéphanois. Devant lui, Frédéric Guilbert et Nicolas Pallois ont alterné le bon et le moins bon. Les deux hommes qui ont été en vue sur le plan défensif bien sûr mais offensif également, auront craqué en fin de match, en témoigne cette mésentente sur le premier but des hommes de Christophe Galtier.

Une attaque en feu !

Porté par un Thomas Touré très percutant et juste, Bordeaux aura affiché une grande forme offensive avec une très grosse activité dégagée par Malcom et Laborde, récompensés chacun d'un but. En état de grâce, Gaëtan Laborde, homme du match, aura également permis à Diego Rolan de briller en inscrivant lui aussi son premier but de la saison. Très à l'aise en contre, Bordeaux et son attaque virevoltante auront aussi vu l'entrée en jeu de Jérémy Ménez, en fin de match.

Des joueurs qui confirment

Prometteurs lors de la préparation estivale, certains Bordelais ont confirmé hier contre Saint-Étienne, notamment Maxime Poundjé dans son couloir gauche, qui aura affiché une belle entente avec Thomas Touré. Le nouveau numéro 10 bordelais aura brillé sur coups de pied arrêtés, mais aussi dans le jeu où son activité aura donné le tournis à la défense stéphanoise. Enfin, Gaëtan Laborde aura été la cerise sur le gâteau de cette rencontre. Jocelyn Gourvennec préférant d'ailleurs sortir Diego Rolan en premier pour faire évoluer le jeune landais avec Jérémy Ménez durant quelques minutes de jeu.


La feuille de match :
Bordeaux - Saint-Étienne (3-2)
Samedi 13 août 2016 à 17 heures
1ère journée de Ligue 1
Matmut Atlantique / René Gallice

Affluence : 34012 spectateurs
Arbitre : M. Lionel Jaffredo

Buts : Laborde (14ème), Rolan (58ème), Malcom (72ème) pour Bordeaux. Hamouma (81ème), Söderlund (88ème) pour Saint-Étienne.

Avertissements : Touré (80ème) pour Bordeaux. Tannane (40ème) et Perrin (70ème) pour Sainté.

Bordeaux : Prior ; Poundjé, Pallois, Guilbert, Sabaly ; Plasil (c), Vada (Traoré, 83ème), Touré, Malcom ; Rolan (Ménez, 72ème), Laborde (Ounas, 79ème).

Saint-Étienne : Ruffier ; Théophile-Catherine, F. Pogba, Perrin (c), Mbengue (Polomat, 9ème) ; Pajot,  Selnaes, Corgnet (Monnet-Paquet, 64ème) ; Hamouma, Beric, Tannane (Söderlund, 72ème).

crédit image : eurosport.fr.