Alain Roche : "Les critiques sont légitimes"

Alain Roche : "Les critiques sont légitimes"

Publié le - Par - Interview GA

Alain Roche est revenu pour Girondins Analyse sur la situation sportive compliquée traversée par le FCGB qui reste sur deux défaites consécutives en Ligue 1 et se déplacera à Rennes et Paris après la trêve.

Dans GA (Twitch), le directeur sportif des Girondins a appuyé le discours de Laurent Koscielny à son groupe. Alain Roche espère, comme les supporters, voir ses joueurs se relever rapidement :

"Les propos de Jean-Louis Gasset sur le maintien ? C'est de la colère, bien sûr, le coup de la déception. Après le naufrage à Monaco, il y a une certaine frustration après le match qui s'est prolongée aussi la semaine suivante. Le président s'est exprimé dans le vestiaire, Jean-Louis aussi, pour faire passer le message de ne pas lâcher. Après, les critiques légitimes de la presse, des supporters, des dirigeants du club, il faut retrouver de l'optimisme et de la confiance. On peut avoir tous les discours et les critiques possibles - mais pour l'avoir vécu - ce sont les joueurs qui ont la clé. S'ils ne sont pas biens dans la tête, ils n'y arriveront pas. C'était important d'alerter les joueurs car les descentes au classement se font vite. On a perdu contre Montpellier, une équipe plus forte que nous, après n'avoir pas mis au fond nos occasions de premières mi-temps, maintenant, Rennes et Paris nous attendent. Le but, c'était d'alerter les joueurs et ils en sont conscients. Dans les vestiaires, il y a avait de la déception et de la tristesse. En effet, à un moment il faut savoir faire preuve de fierté, d'amour propre, de ne pas accepter de se faire malmener le terrain de ne pas avoir le ballon pendant une minute trente. Ce sont ces messages qu'a fait passer Laurent, et qu'il doit continuer à faire passer au sein du vestiaire. C'est ce discours qu'on a eu avec Frédéric lors de nos interventions devant les joueurs. Avoir horreur de la défaite, c'est un état d'esprit mais ce sont les joueurs qui doivent trouver la solution."

Retranscription faite par nos soins