Vladimir Petkovic : "Il nous manque des petites choses qui sont difficiles à changer"

Vladimir Petkovic : "Il nous manque des petites choses qui sont difficiles à changer"

Le - Réactions- Par

En conférence de presse d’avant-matchVladimir Petkovic, s’est exprimé quant à la mauvaise passe traversée par les Girondins

Le technicien bordelais exprime notamment être premier responsable de cette période compliquée, mais livre ses solutions pour remédier au problème :

 "J’étais mécontent à l’issue du dernier match, mais comme je l’ai dit plusieurs fois, il faut aussi que je montre l’exemple, que je sois calme, que je garde ma positivité. Je pense que si on arrive à avoir deux victoires consécutives, on peut remonter au classement. [...] Espérer ne change pas grand chose. Il faut travailler, s’améliorer et donner le meilleur de soi-même. Il faut être plus compact, solidaire, croire en ses propres forces. Avec tout cela, on parvient à éviter les erreurs individuelles qui nous ont porté préjudice plusieurs fois. [...]

Je suis le premier responsable car c’est à moi de les aider pour les corriger. Il est vrai aussi que peut-être, nous avons une période négative qui perdure depuis les derniers matchs. Nous avons pu marquer des buts, nous avons eu pas mal d’occasions. Il faut justement travailler sur le fait de ne rien lâcher, rien laisser passer, travailler encore plus fort à l’arrière et éviter d’en encaisser. C’est ce que l’on a fait cette semaine, car c’était la seule possibilité avant d’affronter l’Olympique Lyonnais. Il faut essayer de changer autant que possible ces petites choses car il ne nous manque pas grand-chose pour arriver à un bon niveau. Il nous manque des petites choses qui sont difficiles à changer. [...] Le football se joue toujours dans deux directions. Quand on défend bien, on arrive à attaquer. Dans le football moderne, tous les joueurs, même les 9 et 10 les plus connus, peuvent jouer en défendant. Il faut être prêt à se sacrifier et se donner au maximum. C’est également un point de départ pour éviter les erreurs individuelles."

Retranscription faite par nos soins

En continu