Triaud dérape sur Dupraz

Triaud dérape sur Dupraz

Le - Interview - Par

Si l'entretien que Jean-Louis Triaud a accordé à Sud ouest est surtout ciblé sur la taxe à 75% et l'enjeu de la médiation qui commence aujourd'hui entre une délégation du foot pro français (dont il fait partie) et le député socialiste Jean Glavany, le président bordelais Jean-Louis Triaud a trouvé le moyen de glisser un tacle très appuyé à Pascal Dupraz, l'entraîneur d'Evian Thonon Gaillard.

Rappelons que Dupraz est un des seuls, parmi les acteurs du football français, à se montrer favorable au projet de loi du gouvernement et à critiquer la volonté des dirigeants hexagonaux de boycotter les journées de L1 et de L2 du dernier weekend du mois de novembre :

"Mais qu’est-ce qu’on en a à faire de Pascal Dupraz ? Il n’est pas président et il joue le maintien tous les ans avec son club ! La taxe, ça ne le concerne même pas. M. Dupraz doit être un fervent socialiste et défend sans doute les idées du gouvernement. Mais si les clubs n’avaient pas de moyens, ils ne pourraient pas acheter les joueurs qu’il transfère, même si les siens ont 40 ans…"

S'agit-il, pour Triaud, de simplement chambrer, avec une certaine virulence tout de même, le Savoyard; ou cette sortie est-elle révélatrice d'une tension entre les hommes et/ou les clubs de Bordeaux et d'Evian ?

On se souvient notamment que quelques petites piques de nervosité avaient été échangées entre Gillot et Dupraz en mai dernier quand le FCGB et l'ETG s'affrontaient deux fois consécutivement; d'abord en L1, au moment où le maintien des "Croix" n'était pas encore assuré, puis en finale de la Coupe de France.

Sud Ouest

Triaud dérape sur Dupraz

Contenu sponsorisé

En continu