Sertic, l'attaquant de fortune de Gillot

Sertic, l'attaquant de fortune de Gillot

Le - Club - Par

Face à Saint-Étienne le weekend dernier, Grégory Sertic a évolué étonnamment haut. Un choix tactique justifié par Francis Gillot et par le principal intéressé, qui rigolait de sa polyvalence à l'issue du match. Et qui pourrait en avoir, encore, bien besoin demain au Parc des princes lors de PSG - Bordeaux.


Utilisé en... défense centrale lors du Trophée des Champions au Gabon, contre ce même Paris Saint-Germain, l'habituel relayeur risque, cette fois, de se retrouver aux avants-postes. En effet, vu le groupe convoqué par Gillot, c'est un Bordeaux toujours privé de Diabaté et Jussiê, et avec un Guillaume Hoarau sans doute pas à 100% qui se présentera chez les leader. D'où l'idée de (re)voir le N°26 se placer juste derrière son pote Henri Saivet afin d'apporter un peu de liant dans le pressing et la construction.

Par ailleurs, Fahid Ben Khalfallah parti à Troyes, Diego Rolan blessé, et Ludovic Obraniak en partance pour le Werder Brême (et blessé aussi), le groupe retenu par l'entraîneur bordelais ne comporte pas de milieu offensif droit confirmé, mis à part Saivet, qui devrait jouer devant, ou encore Julien Faubert, qui revient à peine de blessure cependant.


Sauf titularisation de Hoarau, s'il est apte à jouer au moins une mi-temps, ou improbable utilisation de David Bellion, la possibilité de voir à nouveau Sertic jouer devant est réelle. Que ce soit en faux 9 dans un 4-3-3 avec Poko - Nguemo - Traoré dans l'entrejeu et Maurice-Belay, Saivet sur les côtés, autour de Sertic... Ou dans un 4-4-2 où soit Julien Faubert soit Abdou Traoré (qui reste sur un but contre les Verts) occuperait le poste de milieu droit, laissant le chalant Greg se plcer en soutien de Saivet.


Voici ce que Francis Gillot déclarait à propos de Grégory Sertic et de son rôle temporaire lors de sa conférence de presse d'avant match hier

« Aujourd’hui, je n’ai pas beaucoup de solutions pour mettre une équipe en place qui soit offensive, mais Sertic en est une pour l’instant. Il joue plus reculé avec moi, mais il a commencé attaquant. C’est lui qui est le plus apte à jouer un peu plus offensif. Même s'il n’aime pas trop ça et que je le trouve meilleur à la construction du jeu. Quand il a le jeu devant lui… Sur un côté, il n’aime pas non plus. Pour évoluer plus haut, il faut beaucoup plus de vivacité et de vitesse, et il n’a pas vraiment les réflexes d’un vrai numéro dix ou d’un attaquant. »

NB : retranscription faite par nos soins.


Sertic, l'attaquant de fortune de Gillot

Contenu sponsorisé

En continu