Sagnol : "Lorsqu’un joueur se sent utile, il est toujours prêt à donner plus"

Sagnol : "Lorsqu’un joueur se sent utile, il est toujours prêt à donner plus"

Le - Interview - Par

Comme il l'expliquait déjà il y a quelques jours pour le média suisse RTS, parlant principalement de la Coupe du Monde, de son expérience en tant que joueur dans cette épreuve et de sa vision du foot suisse et français, Willy Sagnol se veut un entraîneur moderne dans son approche tactique et son management. Pour le jeu, il confie que plaisir et allant offensif ont été les principes moteurs de sa grande carrière au Bayern Munich et qu'il doit les faire pénétrer à nouveau dans l'équipe bordelaise. Concernant la gestion humaine, Sagnol dit avoir été marqué par l'entraîneur allemand (actuel sélectionneur de la Suisse) Ottmar Hitzfeld et veut transposer sa façon de gérer les hommes pour qu'ils se sentent tous importants.

« Une équipe est toujours à l’image de son entraineur. Si je vous dis que je veux jouer avec 9 défenseurs vous ne me croirez pas, si je dis qu’on va marquer 6 buts par match vous ne me croirez pas non plus. Je me sens proche d’un jeu offensif assez large. Je pars du principe que pour marquer des buts il faut accepter d’en prendre. Les spectateurs viennent au match pour voir des buts. Il y aura des buts, on ne peut pas commencer un match pour faire 0-0. Pour prendre du plaisir, il faut marquer des buts.  Au Bayern on m’a fait comprendre que pour faire de grandes performances il faut prendre du plaisir sur le terrain. Pour cela il faut jouer et avoir le ballon. Ce sont mes ambitions avec les Girondins. J’ai eu le plaisir de jouer dans de grands clubs avec de grands entraineurs. Le discours que l’on m’a tenu ici, je l’ai déjà entendu dans ma carrière. Cela me confirme que j’ai fait le bon choix. 

Peu importe le système, l’important est l’animation. Avec un milieu à 3 ou à 4, tout est possible. Je suis pour le système qui gagne. (rires)  Forcément, il y aura un petit peu de changement. Aujourd’hui, les joueurs sont en vacances, ils n’ont pas besoin d’être trop secoués et doivent se reposer (rires). Nous verrons cela avec eux à la reprise.  Un modèle, non. J’ai appris des petits détails au côté de certains entraineurs. Je n’ai pas souvent changé de club, donc je n’ai pas côtoyé beaucoup d’entraineurs ou de sélectionneurs. Ottmar Hitzfeld m’a beaucoup marqué, notamment dans le management. Il était très bon dans la gestion de l’effectif, chaque joueur se sentait important avec lui, même si le temps de jeu n’était pas très élevé. Un footballeur est avant tout un homme. Lorsqu’il se sent utile, il est toujours prêt à donner plus. Nous travaillons avec des générations de joueurs différentes, avec des codes de vie différents. C’est à moi de m’adapter. Avec mon adjoint, j’animerai les séances d’entrainements. »

Sagnol : "Lorsqu’un joueur se sent utile, il est toujours prêt à donner plus"

Contenu sponsorisé

En continu