Philippe Terrier (Villefranche) : "On est des enfoirés, on n’est pas respectés"

Philippe Terrier (Villefranche) : "On est des enfoirés, on n’est pas respectés"

Le - Interview- Par Julien

Surveillant de (trop ?) près le dossier des Girondins, réintégrés ce mercredi 27 juillet en Ligue 2, Philippe Terrier, le président de Villefranche s'est à nouveau emporté dans les médias.

En cas de rétrogradation du FCGB en National, son équipe aurait été repêchée en Ligue 2 :

"Si on pense qu’il y a une justice à deux vitesses… Si Coluche était là, il aurait le mot qui convient pour expliquer la situation. On est des enfoirés, on n’est pas respectés, il n’y a rien de plus à dire. [...] C’est plus qu’une évidence (que Bordeaux soit sauvé parce qu'il est un club reconnu, ndlr). On le voit tout de suite avec la ministre qui s’est réjouie sur les réseaux : "super Bordeaux est sauvé" quand on entend qu’elle n’a pas eu de relations avec Bordeaux avant. Je veux bien essayer de faire semblant d’y croire."

En continu