NDT met la pression et fixe le cap pour l'avenir !

NDT met la pression et fixe le cap pour l'avenir !

Le - Interview - Par

Comme il l'a déjà fait, dans une longue et intéressante interview parue hier dans Sud Ouest, le dirigeant de l'actionnaire des Girondins, M6, Nicolas de Tavernost, est encore remonté au créneau, hier soir, sur Girondins TV, à l'issue du match nul contre Paris (1/1).

Via 20 Minutes, RMC et le site du FCGB, voici ses analyses :

« On va faire un choix définitif concernant l’entraîneur. On a le choix. Et il vaut mieux avoir l’embarras du choix que l’inverse. Ulrich Ramé pourrait rester. Il faut qu’on réfléchisse, qu’on discute avec lui. On a dit qu’on ne se poserait pas la question avant la fin du championnat. Elle arrive, on saura assez vite si nous sommes dans la continuité ou dans le changement. Il y a beaucoup de gens avec qui on est en contact, il y a beaucoup de gens qui prennent aussi contact. Bordeaux, ça intéresse, ça c’est la très bonne nouvelle. Pour Ulrich, ça n’a pas été évident de prendre une équipe en route. Il a quand même bien réussi de ce point de vue-là. On va se mettre à réfléchir dès le lendemain du match contre Caen, examiner toutes les possibilités que nous avons, dont celle d’Ulrich Ramé. Ça ne sera pas forcément la semaine prochaine, mais en fonction de tout ce qu’on a examiné, je pense qu’on ne va pas attendre la fin du mois d’août.

http://girondins.com/sites/default/files/imagecache/accueil_vignettes_grandes/upload/2016.05.11_psg_tavernost.JPG

(...) Cheick Diabaté ? J’ai toujours énormément de sympathie pour les joueurs qui souhaitent jouer gratuitement. On n’a pas tout à fait la même notion de la gratuité parce que son agent a reçu un contrat il y a quelques mois dans lequel je n’ai pas vu que c’était gratuit. Si c’est gratuit, c’est la bonne nouvelle de la soirée. C’est maintenant à lui de se décider. S’il a envie de rester à Bordeaux, il a les moyens de rester à Bordeaux. Une proposition lui a été faite, s’il estime qu’elle n’est pas raisonnable, ça veut dire qu’il ne veut pas rester à Bordeaux.

(...) La réorganisation du club ne passe pas forcément par l’arrivée d’un directeur sportif. L’idée, c’est que nous souhaitons tous que le club réagisse un peu plus à la pression de l’environnement, qui est plus difficile. Nous allons l’aider pour ça. (...) On se doit de réagir. La pression va être habituelle à Bordeaux. Moi je me mets la pression tous les jours, il n’y a pas de raison que je ne la transmette pas. Il faut qu’on s’organise pour ne pas revivre une saison aussi difficile que celle que nous venons de vivre. Ce n’est pas le standing de Bordeaux. Il faut que les gens reviennent au stade, c’est fondamental.

http://cdn.girondins.com/sites/default/files/upload/transferts/2015-2016/2016.02.01_conf_arambarri_bernardoni_malcom/2016.02.01_conf_8_triaud.jpg

(...) On termine notre saison à domicile par un match très engagé avec des garçons talentueux. On voit une équipe de Bordeaux capable de rivaliser avec une très belle équipe de Paris. C’est satisfaisant. On termine sur un match nul positif. J’aimerais bien que l’on gagne à Caen pour recoller au classement et puis repartir sur des bases solides pour la saison prochaine. D’ailleurs, Caen, ce sont aussi de bons souvenirs pour l’équipe (le titre de champion de France 2009 a été gagné là-bas NDLR).

(...) Nous avons une très bonne base de joueurs, notamment les jeunes, nous avons un très bon gardien et tout le monde ne s’en était pas forcément aperçu. D’autres garçons sont revenus à un très bon niveau. Il faut aussi dire que l’on a eu beaucoup de blessés. Comme Pallois, qui marque, et qui nous a manqué une grande partie de la saison. C’est une saison à oublier. Il va y avoir un ajustement de l’effectif au mercato, c’est sûr. Les jeunes ? La priorité c’est de les garder, après on ne peut pas les attacher. On a les moyens de les conserver. Ils sont talentueux, compétents. Certains sont venus mais n’ont pas beaucoup joué cette saison, malheureusement, je le regrette. Mais il faut que l’on ait horreur de perdre ! A Bordeaux il y a une bonne équipe avec des ajustements à faire. Il ne faut pas se tromper dans le choix de l’entraîneur. Il n’y a aucune raison que Bordeaux, avec son budget, avec son stade et son équipe ne rejoue pas le haut de tableau et l’Europe la saison prochaine. Notre volonté, c’est que la saison prochaine, les Girondins de Bordeaux se qualifient pour l’Europe. »

NDT met la pression et fixe le cap pour l'avenir !

Contenu sponsorisé

En continu