Modeste parle de Bordeaux et... des Bleus !

Modeste parle de Bordeaux et... des Bleus !

Le - Anciens - Par

Interviewé dans Le Parisien du jour, l'attaquant d'Hoffeheim et ancien des Girondins Anthony Modeste (25 ans), explique les raisons de ses débuts réussis en Allemagne,son choix d'avoir voulu quitter les Girondins cet été, son avis sur la situation actuelle du FCGB et son ambition de devenir une alternative en Bleu pour Didier Deschamps, qui se cherche des attaquants en réussite.

"Je prends beaucoup de recul par rapport à ce qui m'arrive car, quand je jouais en France, j'étais souvent critiqué. Je ne l'oublie pas. Je préfère donc faire abstraction de ce qui se dit sur moi."

"Avec mon entourage, nous avions bien compris que mon jeu pouvait bien s'intégrer au style pratiqué en Bundesliga. (...) Pour ma première année aux Girondins j'étais titulaire et j'ai inscrit 10 buts. Je tiens à le rappeler, surtout que je n'ai pas été épargné à l'époque. Après, avec Francis Gillot, le courant ne passait pas. Je suis allé à Blackburn, ça ne s'est pas bien passé, mais ça m'a servi pour me forger un mental. La saison passé j'ai fait du bon travail à Bastia et j'avais besoin d'un nouveau défi. C'était le moment de quitter la France."

"J'ai fait l'objet de beaucoup de critiques. Elles m'ont permis de grandir même si ce n'est pas facile car elles faisaient mal. J'ai su faire le dos rond, travailler dur pour en récolter les fruits. A moi de continuer."

"Les Bleus, ce n'est pas une obsession car je sais que je reviens de loin. (...) Je suivrai l'annonce du sélectionneur et, peut-être, que j'aurais une récompense au bout."

"Je suis triste pour Bordeaux, j'ai encore quelques potes qui y jouent, mais je n'ai aucune rancœur envers les Girondins et j'espère que le club va s'en sortir."

Le Parisien

Modeste parle de Bordeaux et... des Bleus !

Contenu sponsorisé

En continu