Même Bellion et FBK ont participé

Même Bellion et FBK ont participé

Le - CDF - Par

Dire que cette victoire en Coupe de France est celle du collectif pour les Girondins est une phrase bateau servie à tour de bras. Mais, pour une fois, elle est véritablement confirmée dans les faits !

Ainsi, s'ils ne sont pas les éléments les plus utilisés, ni les plus décisifs et les plus appréciés par le public, Fahid Ben Khalfallah et David Bellion ont, eux aussi, apporté leur pierre à l'édifice... Et à la base qui plus est. Souvenez-vous à Châteauroux, en 32ème de finale, c'est "FBK" qui ouvre le score. Son seul but de la saison et seulement son 2ème avec Bordeaux en match officiel, mais un but qui compte à la fin ! Idem pour le but de David Bellion sur coup franc direct à Moulins en 1/16ème. Le 2ème de ses 3 buts en 2012/2013 (1 en L1, 1 en Europa League et 1 en Coupe de France). Même Grégory Sertic, joueur plus important, mais encore assez peu décisif, a inscrit son seul but de la saison dans cette Coupe de France ! C'était à Lens pour égaliser à 1-1... Avant le doublé de Cheick Diabaté pour donner la qualification !

Que serait-il advenu sans le premier but du parcours finalement vainqueur et signé Ben Khalfallah ? Sans le coup franc victorieux de Bellion pour se sortir du traquenard auvergnat dans lequel Bordeaux s'embourbait ?  Sans la seule frappe lointaine victorieuse de Sertic ? Sachant le parcours difficile qui a été celui du FCGB, chaque but a donc beaucoup compté et chaque buteur à sa part spéciale.

Alors bravo à Fahid Ben Khalfallah, à Carlos Henrique et à Mariano (buteurs à Châteauroux), bravo à Benoit Trémoulinas et à David Bellion (buteurs à Moulins), bravo à Ludovic Obraniak (buteur à Raon l'Etape), bravo à Grégory Sertic (buteur à Lens), bravo à Henri Saivet, (buteur en finale) et bravo à Cheick Diabaté qui a marqué 6 buts en 4 matches contre Raon, Lens, Troyes et Evian.

Bravo également aux passeurs et à toute l'équipe en général !

Même Bellion et FBK ont participé

Contenu sponsorisé

En continu