Marc Planus : "Ça a été le premier titre de notre génération, qui a permis de gagner tous les autres"

Marc Planus : "Ça a été le premier titre de notre génération, qui a permis de gagner tous les autres"

Le - Anciens - Par

Avec Sarah Cambot, attaquante des 'FCGB Girls', c'est Marc Planus, ancien défenseur central emblématique des Girondins de Bordeaux, qui a effectué le tirage au sort des 1/8èmes de finale de la Coupe de la Ligue. Mais avant de décider, par hasard, d'un Toulouse - Bordeaux et de 7 autres affiches, Planus a rappelé ses meilleurs souvenirs dans cette épreuve.


"C'est la première fois depuis que j'ai arrêté le foot, en 2015, que je suis invité et que j'accepte une telle invitation. J'en suis très fier, je revois des têtes connues (sourire). La Coupe de la Ligue, pour moi, c’est le premier trophée que j’ai gagné avec Bordeaux et ça a surtout été le premier de notre génération, qui nous a permis de gagner tous les autres, après. Ma première victoire en Coupe de la Ligue, c’était sur une finale Lyon - Bordeaux, en 2007. On n’était pas favoris du tout, parce que c’était le grand Lyon de l’époque... Mais la beauté du sport a fait le reste. Je me souviens aussi, 10 ans plus tôt, en 97, pour une finale Bordeaux - Strasbourg au Parc des Princes, que j'étais ramasseur de balle. Donc voilà... C'est un beau clin d’œil de m'avoir invité. Merci


http://www.zupimages.net/up/17/45/tc7g.jpg


Ma deuxième victoire en Coupe de la Ligue ? Oui, c'était deux ans plus tard, face à Vannes. J’avais marqué le deuxième but, et c‘est assez rare pour moi, je n’avais pas forcément ces qualités-là. Mais c’est aussi un beau souvenir, car c’est une belle compétition, et qu'il ne faut surtout pas la dénigrer. Certains journalistes se sont permis de la dénigrer du fait que certains clubs ne la jouaient pas forcément à fond, mais quand on voit qu’au 31 mars on peut atteindre l’objectif de la Coupe d’Europe en la gagnant... A Bordeaux, ça nous a sauvés pas mal de fois de la gagner. Moi, je trouve que c'est une super épreuve, et j’ai toujours adoré jouer cette compétition. Certes, c’est une compétition de riches parce que ce ne sont que les clubs pros qui y participent, mais c’est toujours très bien organisé, et c’est des beaux souvenirs pour les joueurs. Je serai présent avec grand plaisir le 31 mars, pour cette finale à Bordeaux. Ce sera d'ailleurs mon retour au stade. Je suis toujours les Girondins, bien sûr, mais de loin..."


Marc Planus : "Ça a été le premier titre de notre génération, qui a permis de gagner tous les autres"

Contenu sponsorisé

En continu