M’Baye Niang : "On ne peut pas tout effacer d’une semaine à l’autre"

M’Baye Niang : "On ne peut pas tout effacer d’une semaine à l’autre"

Le - Réactions- Par Lucas

M’Baye Niang s’est exprimé au micro de Prime Vidéo Sport, à l’issue de la rencontre entre Bordeaux et Lyon. 

L’international sénégalais retient le fait que les Marine et Blanc soient parvenus à garder ce bon résultat en évitant le piège dans lequel elle est trop souvent tombée : 

"Sur la dernière action ? Anthony Lopes fait un arrêt extraordinaire. Il faut le féliciter. J’ai essayé de faire le maximum, je me suis dit que c’était la dernière situation. Il n’y a pas grand chose à dire sur cette action. […] On ne peut pas tout effacer d’une semaine à l’autre. L’important était de montrer le visage d’une équipe qui a envie de défendre un résultat. Je trouve que l’équipe en étant menée a très bien réagi. On n’est pas tombé dans le piège dans lequel on se faisait prendre dans les derniers matchs. Il y a eu du positif. Il faut continuer sur cette lancée et essayer d’enchaîner les victoires. […] Je viens de finir ma période de préparation si on peut appeler ça comme ça. Je me sens de mieux en mieux. Quand je rentre j’essaye d’apporter de la fraîcheur, de la folie, pour d’emballer les matchs. Quand tu joues à la maison, contre ce genre d’équipe, c’est ce qu’il faut faire. Ça n’a pas payé mais le plus important c’est que l’on prenne un point et on va bien se reposer avant le déplacement à Troyes. […] On a essayé d’être le plus positif possible. On est conscient de la situation. Il ne faut pas se cacher. Le plus important est de ne pas lâcher, de toujours y croire car on voit que le classement est très resserré. Une équipe comme Brest qui a enchaîné les victoires, se rapproche des premières places. Il faut croire en notre travail, persévérer et à un moment donné ça va payer. […] On est conscient que l’on a quelques problèmes défensifs défensifs. Ça ne part pas uniquement des défenseurs. Devant, nous aussi on doit faire quelque chose en plus. C’est un travail collectif. D’abord devant, il faudra rectifier le problème pour aider notre défense à mieux faire. […] Avec Jimmy Briand, on a la chance de se connaître. C’est plus facile. On a une belle complémentarité. Maintenant il faut essayer d’apporter notre expérience au groupe pour pouvoir dans ces fins de match, aider le groupe à garder le résultat s’il le faut ou donner le maximum pour aller marquer le but."

Retranscription faite par nos soins

En continu