Ludo Obraniak : "Pas sûr que ce soit les recruteurs qui soient mauvais..."

Ludo Obraniak : "Pas sûr que ce soit les recruteurs qui soient mauvais..."

Le - Médias - Par

Bourreau des Girondins, ce weekend, lors de la première journée de la nouvelle saison de Ligue 1 (3-1 pour Angers), Mathias Pereira Lage, qui jouait son premier match en L1, a beaucoup plu à Ludovic Obraniak. Sur RMC, l'ex milieu offensif du FCGB ou encore du Lille OSC se dit même que les Marine et Blanc - pour qui il s'inquiète - auraient pu le recruter cet été à la place du SCO. Il se demande ensuite, mais de façon plus générale, si les cellules de recrutement des clubs sont vraiment écoutées et responsabilisées :

"Des clubs comme Angers et Reims, dont on parle en bien, ils construisent un effectif sur lequel ils vont s'appuyer pendant des années, en travaillant dans la continuité, même si chaque année ils vendent 2-3 joueurs pour en prendre d'autres, en ayant déjà anticipé sur ces cas. L'Angevin Mathias Pereira Lage à 1.5 millions d'euros, Bordeaux aurait pu le faire par exemple… S'ils sont frileux ? Je ne sais pas, mais sans doute que son nom n’apparaît pas parce que si tu fais venir un joueur de Ligue 2, tu te dis : 'Bof, ce n’est pas de notre niveau, je suis Bordeaux, je vais essayer de trouver mieux'… Mais quand il faut reconstruire il faut des gens qui travaillent très sérieusement. Aussi, aujourd'hui, peut-être que ces 1.5M€ tu préfères les mettre sur un joueur de l'étranger.

Des gens qui bossent, il y en a sûrement à Bordeaux, et probablement qu'ils bossent bien, mais alors soit ils ne sont pas écoutés - parce qu’au final ce ne sont pas toujours les scouts ou ceux qui sont au recrutement qui prennent les décisions - soit ceux qui sont au-dessus d’eux sont incompétents. Maintenant, les nouveaux dirigeants font venir des gens qui sont au-dessus de la cellule de recrutement et qui ont des intérêts sur les transferts, aussi, donc ils ne suivent pas toujours les indications de la cellule. Et pourtant, je peux vous dire que des matches vus à travers le monde et des rapports faits il y en a... Je ne suis pas certain que ce soit les gens qui travaillent au recrutement et au scouting qui soient mauvais, mais je pense plus que c’est ceux qui sont au-dessus d’eux qui sont parfois incompétents."

Ludo Obraniak : "Pas sûr que ce soit les recruteurs qui soient mauvais..."

Contenu sponsorisé

En continu