Les poteaux sont bordelais

Les poteaux sont bordelais

Le - La Rédac. - Par

Vainqueur d'Angers (2-1, J21), Bordeaux a tenu son score après avoir subi la réduction du score angevine à la 39e minute.

Grâce à sa solidité défensive portée notamment cet après-midi par le duo Koscielny-Costil, les Girondins ont tenu bon mais ont également eu un facteur chance en leur faveur puisque Stéphane Bahoken a touché le poteau à la 48e minute de jeu.

Un fait notable au vue du scénario (2-1 à ce moment-là) et du score final qui n'est pas étranger en ce moment aux Girondins. En effet, à Nice (0-3, J20), les bordelais avaient à nouveau vu leurs montants être mis à l'épreuve. C'est Amine Gouiri qui avait touché le poteau de Costil (62e) alors que Bordeaux menait 1 à 0. La suite a été bordelaise avec deux buts inscrits.

La petite série en cours ne s'arrête pas là : contre Lorient cette fois (2-1, J19), d'une magnifique talonnade, c'est Terem Moffi qui avait touché du bois (1-1 à la 28e). Une dizaine de minutes plus tard, Rémi Oudin signait un doublé et assurait le score définitif de cette rencontre.

Les poteaux sont bordelais

Contenu sponsorisé

En continu