Les Girondins s'étaient déjà défendu des accusations de l'UNFP

Les Girondins s'étaient déjà défendu des accusations de l'UNFP

Le - Club- Par Julien

Affichés par l'UNFP, les Girondins tentent de se concentrer sur le sportif avec la réception de Niort, samedi, et sur leur finance avec des départs à boucler.

Dans ses colonnes, France Bleu rapporte que le communiqué de l'UNFP du 9 août n'est pas sorti de nulle part. Le syndicat avait envoyé un courrier à la LFP le 18 juillet dernier pour dénoncer la mise en place du loft aux Girondins. Une semaine plus tard, la LFP avait répondu en émettant une demande d'observation de la situation à Bordeaux laissant ainsi 8 jours au FCGB pour se défendre des accusations de l'UNFP concernant les conditions de ce fameux loft.

Toujours selon France Bleu, le 2 août, les Girondins ont ainsi envoyé un document de plusieurs pages à la LFP présentant plusieurs points :

- aucun joueur ne s'est plaint auprès du club des conditions de travail

- la joueuse Delphine Chatelin qui est membre du CSE et représentante des joueuses et joueurs du club n'a pas été contacté

- selon le club, les joueurs n'étaient pas au courant du courrier de l'UNFP

- les Girondins réfutent, avec documents à l'appui comme des relevés de température, les allégations de l'UNFP

Un été décidément mouvementé pour le FCGB côté administratif...

En continu