Les engueulades pour se remobiliser ?

Les engueulades pour se remobiliser ?

Le - Club - Par

Interrogé, toujours lors de sa conférence de presse d'avant Ajaccio, sur son analyse de l’engueulade entre Lamine Sané, Julien Faubert et Carlos Henrique, immédiatement après le match et l'élimination en Europa League contre l'Eintracht Francfort jeudi, mais aussi sur les risques de démobilisation de son groupe après cette triste sortie de la scène européenne, Francis Gillot voit le positif dans tout cela, notamment un signe de caractère pour, justement, palier à une baisse de motivation et bousculer les têtes girondines:


« Je suis content quand c’est comme ça. Cela veut dire qu’ils sont concernés. Je préfère quand il y a des problèmes comme ça avant, pendant et après les matches. Ça me plait. Beaucoup. Heureusement qu’ils s’engueulent ! A 25 dans un vestiaire toute l’année c’est l’inverse qui ne serait pas normal et inquiétant. Leurs histoires ça m’intéresse. »

« Pourquoi les joueurs seraient démobilisés sans Coupe d’Europe ? Il y a l’immense majorité des équipes qui ne la jouent pas et elles s’en accommodent très bien. On a disputé 18 matches de Coupe d’Europe en 2 ans et c’est déjà bien, même si on aurait peut-être pu aller en chercher au moins 2 de plus. Mais ça ne change pas la physionomie d’un championnat. Maintenant que nous sommes éliminés il faut passer à autre chose. Il y a le championnat, la Coupe de France, la Coupe de la Ligue, ça remobilise tout ça. On aura moins de matches, mais rien n’est défini et tout dépend du groupe, de ce qu’il est capable d’aller chercher. Il y a des équipes qui jouent mieux quand elles n’ont plus de Coupe d’Europe, sans match le jeudi, mais il y en a aussi qui n’ont pas de Coupe d’Europe toute la saison et qui jouent moins bien quand même. »

NB : Retranscription faite par nos soins.


Les engueulades pour se remobiliser ?

Contenu sponsorisé

En continu