Le public du rugby mécontent du Nouveau Stade et de l'organisation

Le public du rugby mécontent du Nouveau Stade et de l'organisation

Le - Nouveau Stade- Par

En attendant Clermont - Toulouse ce samedi, la première demi-finale du Top 14 de rugby a vu, hier, le Stade Français battre (33-16) un RC Toulon endeuillé par le décès d'un de ses anciens joueurs dans un accident de la route. Au niveau organisation (les deux rencontres se jouent en effet au Nouveau Stade de Bordeaux), L’Équipe relève encore des problèmes...

Ainsi, si le coup d'envoi du match a été repoussé de 20 minutes, "c’était bien la faute des transports en commun bordelais, incapables d’acheminer par tramway la grande majorité des 39.764 spectateurs. Pis, à la sortie du stade, plus de deux heures après le coup de sifflet final, il fallait encore attendre une heure le tramway au terminus "Parc des Expositions" pour rentrer dans le centre-ville bordelais, situé à sept kilomètres du stade. À une heure du matin, ce samedi, plusieurs milliers de supporters avaient préféré faire le chemin à pied plutôt que d’attendre une hypothétique rame" peut-on lire.

Le stade en lui-même est aussi durement critiqué :

"Quant au stade lui-même, livré sans finition à l'évidence, plusieurs couloirs et escaliers ne sont pas encore dotés d’éclairage
, rendant les déambulations dangereuses une fois la nuit tombée. La sonorisation, absolument pas adaptée à l’acoustique du stade, rend inaudible toute tentative d’expression. (...) On notera que le public, lui, a su se faire entendre, scandant à plusieurs reprises, vendredi soir, « UBB, allez, allez, allez ! » et couvrant même les faibles imprécations des supporters varois et parisiens, finalement assez peu nombreux compte tenu de l’enjeu."

En continu