Le départ d'Orban anticipé ?

Le départ d'Orban anticipé ?

Le - Mercato - Par

Inattendu pour tous les supporters que nous sommes, et qui découvrons - quasi simultanément - la non convocation de Lucas Orban dans le groupe pour le match à Montpellier et son possible départ vers le FC Valence (Espagne). ce mouvement était très probablement présent dans l'esprit de Willy Sagnol lorsqu'il a déclaré ceci, hier en conférence de presse :

"Des joueurs peuvent partir, le président m'en a parlé clairement, mais Lamine n'en fera pas partie. Si des joueurs actuels devaient quitter l'effectif, leurs départs seraient compensés. Nous avons eu sur ces sujets un dialogue très clair avec le président Triaud."

Alors que Jean-Louis Triaud parlait hier dans Sud Ouest de la venue de deux recrues dans le secteur défensif pour un futur proche et qu'Alou Diarra, pour justifier sa non signature au FCGB, expliquait que son poste de N°6 n'était pas la priorité du club, il semblerait donc bien que les arrivées d'un latéral gauche ET d'un défenseur central soient imminentes. Ou au moins plus que nécessaire ! A la fois pour doubler et renforcer le poste d'arrière gauche, où Maxime Poundjé est seul et sans concurrence, et pour renforcer également l'axe de la défense, qui semble dépourvu avec le très probable départ d'Orban - fraichement replacé - et les seuls Laminé Sané, Nicolas Pallois et Marc Planus.

Si le transfert de l'international argentin (1 sélection) venait à se confirmer (pour quelle somme ?), des recrues de qualité seraient d'autant plus attendues !

Le départ d'Orban anticipé ?

Contenu sponsorisé

En continu