Le "casse-tête" des vaccins pour le Gabon

Le "casse-tête" des vaccins pour le Gabon

Le - Insolite - Par

Dans à peine plus d'un mois (le 3 août très exactement) aura lieu le Trophée des Champions entre le Paris Saint-Germain (champion de France) et les Girondins de Bordeaux (vainqueurs de la Coupe de France). Le match se déroulera au Gabon et cela pose problème au staff médical des Girondins qui doit vacciner les joueurs contre la fièvre jaune et l’hépatite A au moins un mois avant le déplacement... Alors que l’entraînement ne reprend que ce jeudi 4 juillet et les internationaux sont attendus seulement le 14. Une campagne express est donc prévue le 8 juillet, comme l'explique Serge Dubeau, médecin des Girondins (deuxième en partant de la gauche sur la photo, accompagné, de gauche à droite, de David Das Neves, Marc Vernet et Jacques Thébault, les autres membres du staff médical) :

"Je vais avancer le bilan biologique des joueurs avec une sérologie sur l’hépatite A. Ensuite, il faudra les faire vacciner le plus vite possible au grand maximum 15 jours avant l’arrivée sur place. On n’a pas beaucoup de temps et c’est vraiment un casse-tête. Je dois trouver un centre-santé voyage sur place (à Divonne les Bains) car on ne pas se procurer les vaccins en pharmacie. Et là on sera dans l’urgence.

Normalement les internationaux africains sont à jour mais il faudra vérifier. Le traitement contre le paludisme doit durer jusqu’à sept jours après le match, avec l'inconnue liée aux effets secondaires possibles. N’oublions pas non plus les risques de gastro-entérite, moins grave mais qui peut faire rater le début de championnat. L’idéal sera donc de rester le moins longtemps possible à Libreville pour limiter les risques."

Le Parisien

Le "casse-tête" des vaccins pour le Gabon

En continu