Laborde : "J'ai progressé, je le sens"

Laborde : "J'ai progressé, je le sens"

Le - Interview - Par

S'il n'a pas vraiment brillé lors de son prêt à Brest en 2014/15 (2 buts et 2 passes décisives en 26 matches de championnat de Ligue 2, dont 15 titularisations), le tout jeune attaquant Gaëtan Laborde (21 ans, sous contrat jusqu'en 2017) garde tout de même beaucoup de positif de cette saison passée, après un premier prêt bien plus concluant (14 buts et 3 passes décisives) avec le Red Star en National en 2013/14.

Pour le site du FCGB, le double buteur et double passeur contre Going en amical (12-0), se montre donc confiant, lui qui espère sans doute bien profiter de la pré-saison pour bouleverser la hiérarchie et se montrer à son avantage afin de gagner une place à Bordeaux et éviter le départ qu'on lui prédit.

"Ce fut une saison en demi-teinte. J’ai beaucoup joué dans la première partie de l’année. J’avais gagné ma place de titulaire dans cette équipe. A la trêve, nous étions deuxièmes avec quatre points d’avance sur le quatrième du championnat. Tout allait bien. Au mercato hivernal, le club a recruté quatre attaquants. Cela a créé une incompréhension chez moi. Ils m’ont expliqué qu’ils voulaient absolument monter en L1 en fin de saison et ils ont mis de gros moyens pour y parvenir. J’ai alors changé de statut en devenant remplaçant et en faisant des entrées en jeu. En fin de saison, je me suis blessé. Je ne peux pas dire que cela s’est mal passé. J’ai progressé, je le sens. Sans ces recrutements à mi saison, j’aurais vécu une très belle année. (...) Le coach Alex Dupont m’a fait confiance. Nous avions de très bonnes relations. Il s’est passé ce qu’il s’est passé. C’est vraiment dommage car, en plus, nous ne sommes pas montés.

(...) J’ai surtout progressé mentalement et au niveau de la maturité. J’ai aussi découvert la L2 après une très belle saison en National. C’est un échelon au-dessus, ça va plus vite. Je pense avoir franchi un cap dans la vision du jeu mais aussi sur le plan technique où je me sens mieux. J’ai progressé un peu à tous les niveaux."

Laborde : "J'ai progressé, je le sens"

Contenu sponsorisé

En continu