La pelouse de Gallice replaquée ? "S'il n'y a pas d'autres solutions, ce sera fait" annonce Triaud

La pelouse de Gallice replaquée ? "S'il n'y a pas d'autres solutions, ce sera fait" annonce Triaud

Le - Nouveau Stade - Par

Un article du jour de Sud Ouest en remet une couche sur l'enjeu de la pelouse de Gallice, ravagée par le champignon Pythium, et pour laquelle le président des Girondins de Bordeaux, Jean-louis Triaud, veut qu'une solution soit trouée rapidement :

« Ce serait dommage de la replaquer alors qu'on a tout fait pour avoir une pelouse hors sol. Ce serait un pas en arrière. S'il n'y a pas d'autres solutions, ce sera fait. On a un mois. Pour nous, c'est un accident passager. On a 9 000 et quelques points sur les 10 000 de la licence clubs de la LFP. Si on en perdait quelques-uns temporairement, ça ne changerait pas grand-chose. Ils ne vont pas faire un classement qui va induire des revenus différents d'un club à l'autre. Il y a un minimum de points à obtenir (7 000 à ce jour, NDLR). Après, que la pelouse fasse partie des critères, c'est normal. SBA n'a peut-être pas tout anticipé mais, après, ils ont fait tous les efforts nécessaires. Toutes les pelouses neuves de L1 étaient en bon état. L'Euro n'en a pas aidé certaines et les conditions climatiques, d'autres. Il faut trouver une solution rapide.

Sportivement, cette pelouse facilite les défenses, ça complique la tâche des équipes qui jouent. Ça ne nous a pas aidés. Mais ce n'est pas la pelouse qui a arrêté la tête (de Lewczuk) à la dernière minute contre Caen. Soyons prudents : si on s'appuie trop sur cet argument, cela veut dire qu'on va gagner tous nos matchs au Matmut quand la pelouse sera neuve. »

La pelouse de Gallice replaquée ? "S'il n'y a pas d'autres solutions, ce sera fait" annonce Triaud

Contenu sponsorisé

En continu