L. Crocis : "Comptez le nombre de touches de balle, notamment derrière..."

L. Crocis : "Comptez le nombre de touches de balle, notamment derrière..."

Le - Interview GA - Par

Ayant démontré, avec ses collègues de France Football, que la situation financière du FCGB depuis le rachat de 2018 par King Street et consort était très néfaste, le journaliste Laurent Crocis est aussi un fan de foot et un supporter des Girondins qui doute depuis longtemps de Paulo Sousa par rapport à son dogmatisme et aux choix du Portugais. Se posant également des questions sur le staff du Portugais et sur le fait qu'il ait des idées si novatrices que ça par rapport à d'autres coaches aquitains du passé, Crocis critique aussi le niveau intrinsèque des joueurs Marine et Blanc, dont le talent limité n'aide pas non plus Sousa - qui a "mal appréhendé la qualité de son groupe" - à mettre en pratique ses ambitieuses théories tactiques.

Propos issus de notre émission radio partenaire, 'Girondins Analyse' (RIG) :

"Pablo, ça me fait mal de le voir être utilisé comme ça, à mettre 3 secondes pour se retourner et devoir relancer. Benito, ce n'est pas un latéral. Quand on discute de foot entre nous, à la rédaction de France Football, on ne comprend pas. (...) Paulo Sousa parle de mentalité, mais entre l'état d'esprit et la technique ce qui compte le plus c'est quoi ? Pour moi, c'est la technique et le QI football. Un certain Michel Platini disait que le football c'était, d'abord, contrôle - passe. Et après on voyait... Mais là, je suis désolé, mais je vois des joueurs des Girondins de Bordeaux, et partout en Ligue 1 en général, regarder le ballon avant de la contrôler et de faire une passe. Donc ils perdent tout le temps d'avance qu'ils devraient avoir.

(...) En Ligue 1 et aux Girondins, le problème en ce moment c'est surtout qu'on a un déficit technique. Et quand on a un déficit technique, que vous n'arrivez pas à contrôler correctement la balle, que vous mettez une ou deux touche(s) avant de pouvoir espérer transmettre le ballon à un coéquipier... Voilà. Regardez un peu - et comptez-les - le nombre de touches de balle réalisées par les joueurs, notamment derrière. C'est impressionnant ! Et c'est trop souvent pareil en Ligue 1... (...) Il faut regarder la manière dont les joueurs contrôlent leur balle, lèvent la tête, et voir comment on les sent paniqués. Regardez le nombre de fois où un joueur des Girondins ne sait pas quoi faire du ballon et où il est  vite paniqué techniquement. Otávio, par exemple, si vous me dites qu'il a un bagage technique suffisant... (...) Les matchs où Bordeaux a bien joué, c'est contre Saint-Étienne et Toulouse, dont on voit les performances depuis...

(...) Mon scepticisme sur Paulo Sousa, il est là depuis le début. Je ne suis pas convaincu par son système, par certains de ses choix. Il a des idées novatrices, ok, mais j'ai l'impression que les joueurs sont perdus. Et cette impression, elle ne cesse de grandir. Dès qu'une équipe presse, vient haut pour couper la relance de Koscielny dans l'axe et fermer les côtés, c'est fini. Kwateng, je l'aime beaucoup, au moins il met de l'envie, mais ses qualités de relance ne sont pas énormes. Sabaly non plus ne peut pas s'appuyer sur ça. Et devant, qui du milieu vient proposer un triangle, la figure géométrique la plus important dans le football ? On n'a pas de joueurs capables d'éliminer par des qualités individuelles, donc il faudrait jouer en triangle. Un joueur comme Bellanova, je pense qu'il aurait pu s'insérer dans ce que veut faire Paulo Sousa, mais il est parti, donc je me pose des questions. Avec l'effectif actuel a sa disposition, je pense que Sousa ne peut pas appliquer ses plans. On voit d'ailleurs qu'il a commencé à faire machine arrière, car il lui faut des résultats pour ne pas que la saison finisse de façon anxiogène. Voilà. Je ne suis pas convaincu et je ne le serai jamais."

Retranscriptions faites par nos soins

L. Crocis : "Comptez le nombre de touches de balle, notamment derrière..."

Contenu sponsorisé

En continu