Jérôme Dauba : "Cette saison, on ne panique plus, on joue sans affolement"

Jérôme Dauba : "Cette saison, on ne panique plus, on joue sans affolement"

Le - Interview - Par

Sur l'antenne de GOLD FM, le coach des Girondines, Jérôme Dauba, analyse en détails la victoire de ses joueuses, dimanche sur le terrain de Guingamp (1 à 0), et leur bon début de saison, concrétisé par une actuelle 4ème place de D1.


"C’est bien cette 4ème place, cela prouve que ça bosse, que les filles respectent ce qu’on demande dans le travail. On est dans nos objectifs, mais voilà, il ne faut pas non plus s’enflammer, il n’y a que sept journées de jouées et on relativise car on a joué - à part Lyon - des adversaires à notre portée. Mais c’est plutôt un bon début de saison, et ça veut dire que, par rapport à des concurrents directs, on est un peu en avance. Ce weekend, on marque encore grâce à Carol (Rodrigues), et c'est un avantage de l'avoir en point d'appui, un registre où elle excelle et grâce auquel on sourit en ce moment. On mise sur ça, c'est une stratégie définie, aussi bien sur coups de pieds arrêtés que sur du jeu long. On avait des manques dans ce domaine la saison passée, et sa venue nous permet d'avoir de la présence devant.


https://www.girondins33.com/storage/breves/1509457680_breve.jpg


Avant le match, on était ambitieux, mais prudents, car Guingamp est une équipe habituée à la D1, qui avait l’obligation de gagner ce match, car elles ont encore 0 victoire au compteur. Mais elles ont vraiment des arguments supérieurs à d'autres équipes que nous avons affrontées, avec des joueuses expérimentées, des jeunes internationales, donc ce n’est jamais facile de prendre des points là-bas, à Saint-Brieuc, le club originel... L’idée c’était de récupérer les points perdus lors du match à domicile contre Rodez, au Matmut Atlantique (1-1). Mais j’aurais préféré avoir une victoire à domicile et aller chercher un match nul à Guingamp (sourire). Après, à l’arrivée, on prend quand même quatre points sur six, et c’est parfait. Dans le contenu, c’était un match assez abouti, peut-être un de nos meilleurs matches au niveau du plan de jeu. On savait que Guingamp allait mettre beaucoup de pression d’entrée, avec une équipe assez athlétique, un jeu assez direct, comme souvent ; mais on a su faire profil bas sur l’entame de match, bien gérer leurs attaques. Et puis, au fur et à mesure du match, elles nous ont laissés plus d'espace, et dès qu'on nous en laisse, on arrive à produire du jeu. En première période, je trouve qu'on a terminé très fort, et avec plusieurs situations de buts. On tape la barre, on peut ouvrir le score plus tôt... Mais on a bien enchaîné, avec une grosse deuxième mi-temps et une bonne gestion de la dernière demi-heure, où Guingamp a abusé du jeu long, mais sans qu'on cède à l'affolement, même sous pression. On a bien défendu, et quand on avait le ballon, on l’a super bien tenu. Je suis vraiment satisfait et fier des joueuses, qui méritent d'en être là.


(...) Cette saison, on ne panique plus, on joue sans affolement, car devant on a des joueuses pour tenir le ballon, et derrière, avec Niamh Fahey et Julie Thibaud en défense centrale, on est prêts au combat. En plus, il y a le retour d’Erin Nayler dans les buts qui nous a fait énormément de bien, car Alizée Nadal, qui avait fait deux bons matches, a un moins bon jeu aérien, et on avait besoin d'être soulagé sur le jeu long, les centres, les coups de pieds arrêtés. Notre gardienne a aussi fait 3 arrêtes déterminants, qui nous donnent la victoire. Erin, plus nos autres recrues, dont Julie et Niamh, nous aident à avoir plus de sérénité, de calme, et de confiance. Les résultats font aussi que le groupe est en confiance, sur une bonne dynamique, et on se met donc moins de pression, à l'inverse de l'an dernier où on a couru après les points et les victoires.


http://www.zupimages.net/up/17/44/81pw.jpg


Au quotidien, avec mon adjoint (Laurent Friconnet), on voit des filles qui sont vraiment sérieuses, investies. Elles ont envie de travailler pour aller chercher ces résultats. Et ça, c’est une vraie nouveauté cette année. On ne s’est vraiment pas trompé dans le recrutement et dans les filles qui sont restées, parce qu’elles ont vraiment cette volonté de travailler pour aller chercher des résultats. Maintenant, on a fait ce qu'on devait faire : prendre un maximum de points avant d'enchaîner les matches contre le Paris FC, le PSG et Montpellier. On arrive dans une période difficile, mais on y arrive sereinement, en confiance, en étant sur une bonne dynamique. On va commencer à être une équipe crainte, considérée, ce qui est très intéressant avant de jouer les prochains matches, où les adversaires voient que les Girondins sont présents, et qu'on n'est pas là par hasard. A l'avenir, on pourrait peut-être même tenter d'aller chercher les équipes de devant... Qui sait ? Et en les jouant on pourra au moins se jauger par rapport à elles. (...) Avant notre match à Guingamp, je m’étais amusé à hypothéquer sur les résultats à venir en disant aux filles qu'avec une victoire on pouvait être quatrième. C’était ça la source de motivation durant la semaine de préparation du match. Dans l'ensemble, on s’attache beaucoup à nos contenus de matches, car c'est grâce à ça qu'on se donne les moyens de gagner, mais après, le petit plus qui peut faire basculer les matches, c’est sur la motivation, et là l’opportunité d’être quatrième en était une qu'on a su saisir.


Pour le prochain match, à domicile contre le Paris FC, anciennement FC Juvisy, la motivation sera de battre un des gros du championnat : une équipe très athlétique, avec des internationales également, qui vise la qualification en Coupe d'Europe. On les jouera à Blanquefort (samedi 4 novembre, à 15H), et vouloir les battre sur ce terrain qu'on connait bien sera un super challenge ! On a déjà fait beaucoup, beaucoup de progrès, et si on gagne contre cette équipe - après avoir fait deux nuls contre elle la saison dernière, mais en défendant beaucoup - ce sera encore un signe fort. Aussi, on se prend au jeu de rester invincible le plus longtemps possible à domicile. C'est excitant. Le staff est ambitieux, les joueuses aussi, elles nous suivent, tout en sachant d'où vient le club... Après la galère de la saison passée, avec un maintien arraché à la dernière journée, c'est un belle récompense de leurs efforts que d'être 4ème. Et les filles ne veulent pas lâcher cette place."


Jérôme Dauba : "Cette saison, on ne panique plus, on joue sans affolement"

Contenu sponsorisé

En continu